Close

À Madagascar, nouveau déboire administratif pour la société AAA

Publié le :

Ces deux derniers jours, les services du fisc ont mis sous scellés le magasin Magro de Fianarantsoa et l’usine de production de produits agroalimentaires d’Antsirabe, deux bâtiments appartenant au Groupe Tiko, créé par l’ex-président Marc Ravalomanana. Au total, désormais, ce sont quatre magasins et une usine qui ont été mis à l’arrêt. La raison avancée : des irrégularités fiscales. Pour le patron de l’entreprise AAA, il y a méprise : l’administration centrale veut nuire à Marc Ravalomanana mais se trompe de cible.

Avec notre correspondante à Antananarivo,  Sarah Tétaud

Mardi 1er septembre, à 15h, les agents de la direction régionale des impôts d’Antsirabe débarquent à l’usine AAA d’Andranomanelatra pour notifier aux gérants la fermeture du site. Edison Razafinitsihoarana, l’un des deux associés de AAA, raconte.

« Ils sont venus immédiatement avec des huissiers pour procéder au scellage. Ils ont fait sortir le personnel. Ils ont scellé les portes, sans considérer les produits périssables qui se trouvent à l’intérieur [NDLR : l’usine produits essentiellement des yaourts et des fromages]. Les employés présents à l’usine ont contesté, en rappelant leurs droits. Mais les autorités présentes se foutent pas mal de la loi. Ils ont dit « on a eu des ordres, donc on va exécuter ces ordres ». »

L’administration fiscale reproche à l’entreprise « un défaut de déclaration d’existence, un défaut de disposition de carte fiscale à jour et le non-respect des obligations fiscales après mise en demeure ». Le dirigeant d’AAA conteste la décision.

« C’est vrai qu’il y a des paperasses administratives qu’il fallait mettre à jour, mais il n’y a pas que nous qui ne sommes pas à jour sur l’île ! L’administration fiscale a reculé la date limite du paiement des impôts. Donc pourquoi en cette période d’état d’urgence, se précipiter et nous bousculer pour avoir ces cartes fiscales à jour ?! Triple A est clean en matière d’impôts. Chez nous on n’a pas d’arriérés de paiement. Nous venons de déposer ce jour même les états financiers de 2019, 29018, 2017, mais on a déjà payé les impôts sur le revenus relatifs à ces exercices là. Il y a un amalgame avec les anciennes sociétés Magro et Tiko, qui étaient en ruines et dont on sous-entend qu’elles avaient des arriérés d’impôts. Mais ça ne nous concerne pas. Donc l’administration centrale pense peut-être faire du tort à Monsieur le président Ravalomanana mais ils ont tort. Les infrastructures et unités Magro et Tiko sont exploitées par AAA. Or AAA n’appartient pas à l’ancien président. »

S’il n’est pas impacté directement par la fermeture des différents magasins et usines, Marc Ravalomanana le sera forcément par ricochet. Les produits alimentaires sont fabriqués et distribués par ces canaux-là. L’ex-chef d’Etat ne s’est pas encore exprimé publiquement au sujet de ces affaires.

Pour l’avocat Willy Razafinjatovo, une telle décision ne devrait pas être prise  en pleine période d’état d’urgence. La fermeture de l’usine met en péril quelques milliers d’emplois, directs ou indirects, petits laitiers, agriculteurs, fournisseurs, clients.

« C’est malheureux », conclue Edison Razafinitsihoarana. « Je ne sais pas si l’administration centrale réfléchit ou a fait une petite pause pour décider que la distribution du tosika fameno (don de 200 000 ariary du gouvernement malgache aux plus démunis et notamment ceux ayant perdu leur travail durant la crise sanitaire) est préférable [au fait de conserver son activité, NDLR] pour permettre à des milliers de personnes de survivre. »

Chaque site fermé dispose d’un délai de quinze jours pour régulariser sa situation fiscale.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top