Close

Afrique: Rapratriement de 13 sénégalais de la Chine: la déclaration de Macky Sall divise

Les sénégalais qui résident dans la ville de Wuhan en Chine sont fixés sur leur sort après la récente sortie du président de la république qui s’exprimait lors de la cérémonie de Levée des couleurs ce lundi 03 février au palais de la république. Selon le chef de l’Etat, le Sénégal ne dispose pas de moyens logistiques nécessaires pour procéder au rapatriement de ces derniers qui sont au nombre de 13. Une déclaration qui divise depuis lors.

“Le Sénégal ne dispose pas de moyens pour le rapatriement”

Le président de la république dans son discours a évoqué le manque de moyens logistiques et financiers pour organiser le rapatriement des ressortissants sénégalais piégés dans la ville de Wuhan après la mise en quarantaine de celle-ci suite à l’épidémie du coronavirus. “Leur rapatriement requiert et demande une logistique tout à fait hors de portée du Sénégal. Il faudrait du personnel différent de celui des compagnies aériennes. Et lorsque ces personnes reviennent, il faudrait les mettre en quarantaine dans un lieu équipé en conséquence“. Macky Sall rassure toutefois que les autorités sénégalaises sont en contact avec leurs homologues chinois pour s’assurer d’une prise en charge convenable de ces 13 ressortissants.

Les ressortissants espèrent toujours

Joint au téléphone par la Tfm, le porte-parole des Sénégalais de Chine, Becaye Cissokho Ndiaye espère un “changement rapide de décision des autorités sénégalaises“. Ce dernier rappelle les conditions “précaires” dans lesquelles vivent les sénégalais de Wuhan. Il interpelle les autorités sur la situation délicate de ses compatriotes et demande une révision des décisions annoncées par le chef de l’Etat : “des pays comme la Mauritanie ont pu organiser le rapatriement de tous leurs ressortissants en collaborant avec l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Le Sénégal a les possibilités de procéder de la même manière“.

Sur les réseaux sociaux par contre le ton est un peu plus tendu. L’argument du rapatriement d’autres ressortissants de pays africains est mis en avant. Mêmes si certains font part de leur crainte quant au pouvoir pathogène du virus d’autres accusent le gouvernement de ne pas vouloir fâcher la Chine.

lanouvelletribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top