Close

Alindao : un commandant de l’UPC tué dans l’affrontement avec les FACA jeudi.

le colonel Douha Mahamat de l'UPC tué dans le combat du jeudi 9 janvier à Alindao - Photo de courtoisie.
le colonel Douha Mahamat de l’UPC tué dans le combat du jeudi 9 janvier à Alindao. Photo d’archive.

Alindao (République centrafricaine) – Un commandant des forces rebelles de l’UPC (unité pour la paix en Centrafrique), auteur présumé des nombreux crimes de droits humains et humanitaires dans la région, a été tué ce jeudi 9 janvier dans les affrontements qui ont  opposé ses éléments rebelles aux soldats des forces armées centrafricaines (FACA), a-t-on appris de source concordante au sein de l’UPC.

Grièvement blessé dans les batailles qui les ont opposés hier aux soldats des forces armées centrafricaines (FACA), le tristement célèbre Comzone des forces rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), le colonel autoproclamé Douha Mahamat est mort dans la nuit du vendredi à samedi vers 23 heures à la suite de ses blessures. Ce qui fait en tout 11 morts du côté de l’UPC, et 3 des forces armées centrafricaines (FACA), selon une source hospitalière locale contactée par CNC.

Le jeudi 9 janvier, vers 11 heures, un violent affrontement meurtrier avait opposé les soldats de l’armée centrafricaine et les combattants rebelles de l’UPC dans la ville d’Alindao, au centre est de la République centrafricaine. Deux sites des déplacés ont également été incendiés dans les combats.

L’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), l’un des 14 groupes armés signataires de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA) du 6 février 2019, faisait régulièrement l’objet de nombreuses critiques de la classe politique centrafricaine qui soupçonne son chef Ali Darassa de vouloir à tout prix empêcher l’application intégrale dudit accord dont il est signataire.

Copyright©2020CNC.

CNC

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top