Close

Berlin à Trump : l’Allemagne n’est pas à vendre

Le coronavirus va-t-il envenimer les relations entre les USA et l’Allemagne. Pour rappel, dans un passé récent, le président américain Donald Trump s’en était, à de nombreuses reprises, pris à l’Allemagne et plus particulièrement à son industrie automobile au tout début de sa guerre commerciale. Mais il semblerait, d’après les autorités allemandes que l’industrice pharmaceutique bénéficie d’un regard plus bienveillant de Donald Trump.

Il y a quelques heures, LNT vous parlait du différend entre Donald Trump et le gouvernement d’Angela Merkel à propos d’une entreprise que Donald Trump a tenté d’attirer aux USA. Ce laboratoire pharmaceutique travaille depuis quelque temps sur le coronavirus et aurait fait de bonnes avancées. Donald Trump a ainsi tenté de convaincre l’entreprise de travailler pour les USA et ainsi s’approprier leur futur probable vaccin.

Sur une chaîne publique, le ministre allemand de l’économie a été on ne peut plus clair : “L’Allemagne n’est pas à vendre”. Une déclaration qui intervient après les révélations de la presse allemande qui accuse le président américain d’avoir voulu prendre le contrôle de l’entreprise en proposant une grosse somme d’argent. Il aurait d’ailleurs, d’après des officiels allemands voulu le faire pour se garder l’exclusivité et l’utiliser à des fins électorales. Le ministre allemand a félicité l’entreprise en question pour son patriotisme. Le PDG de l’entreprise invité aux USA par Trump a entre temps été remercié.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top