Close

Bolsonaro ; Un éditorialiste appelle à son isolement

L’ampleur du coronavirus (covid-19) à travers le monde a amené les dirigeants du monde entier à prendre des mesures, en vue d’empêcher la propagation de la maladie. Cette attitude semble ne pas être la même que celle du président brésilien Jair Bolsonaro. Ce dernier, testé positif au coronavirus, était revenu de la capitale Brasilia et s’était adonné à un bain de foule, auprès de militants réunis devant le palais présidentiel.

Environs 300 cas de contamination

Il l’avait fait sans porter de masque, ni de gants, contre l’avis de son équipe médicale. Après cela, environs 300 cas de contamination du covid-19 ont été détectés, et comprennent deux ministres d’Etat. Le coronavirus a également entraîné la mort de trois personnes. Face à la pandémie, le numéro un brésilien a fait savoir au cours d’une conférence de presse, que le gouvernement déclarait l’état de « calamité publique », et ce jusqu’à la fin de l’année. « C’est une question grave, mais il n’y a pas de quoi devenir hystérique » avait-il poursuivi.

« Un obstacle pour affronter la crise du coronavirus »

Cette manière d’agir du président brésilien a sévèrement été critiquée par Marcos Nobre, éditorialiste de Folha de Sao Paulo et président du Centre brésilien d’analyse et de planification. Il trouve que « un obstacle pour affronter la crise du coronavirus ». A l’en croire, il serait bien d’instaurer une « base d’union nationale » sous l’égide du congrès brésilien.

Celle-ci formée «de différentes équipes techniques, forces politiques, organisations de la société civile et même de membres de l’administration publique et de l’actuel gouvernement qui acceptent de participer à l’effort pour un isolement total de Bolsonaro ».

Marcos Nobre a estimé qu’à partir du moment où Jair Bolsonaro est devenu président du Brésil, le gouvernement fonctionne en dépit du chef de l’Etat. Selon lui, ce dernier est un vrai « parasite politique » ayant une « logique destructrice » et dont « l’incapacité à affronter une véritable urgence » ainsi qu’à « gouverner a été « mise à nu » par le covid-19.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top