Close

Burkina Faso: une association alerte sur les exactions dont les Peuls sont victimes

Publié le :

Au cours d’une conférence de presse, hier samedi à Ouagadougou, les membres de l’association « Jeunesse Tabital Pulakuu » regroupant des membres de la communauté peule, ont interpellé les autorités burkinabè sur les mesures à prendre pour la protection de tous les citoyens, et surtout les membres de la communauté peule.

Selon cette association, près de 3000 personnes de leur communauté sont portées disparues. Elle demande à la communauté internationale d’ouvrir une enquête sur les cas d’exécutions extra judiciaires au Burkina Faso.

« Il faut le dire haut et fort, il y a des ethnies qui sont persécutées, exécutées, arrêtées, expliqueAbdoulaye Sidibé, secrétaire général de l’association Jeunesse Tabital Pulakuu au micro de Yaya Boudani, notre correspondant à Ouagadougou. Ça n’est pas normal… 

Les gens sont tout le temps arrêtés, exécutés… Nous avons aujourd’hui plus de 3 000 personnes qui ont disparu, toutes appartenant à la communauté peule et 10 000 personnes sont dans les prisons aujourd’hui.

Abdoulaye Sidibé, secrétaire général de l’association «Jeunesse tabital Pulakuu»: «l’impunité a grandi dans notre pays»

Il y a eu des crimes commis contre la communauté peule et l’affaire doit être portée devant les juridictions internationales, explique encore Abdoulaye Sidibé.

À lire aussi : Au Burkina Faso, une marche contre la stigmatisation des Peuls à Fada N’Gourmacarte

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top