Close

Burkina: un juge reconnu coupable de tentative d’escroquerie envers le maire de Ouagadougou

Publié le :

Narcisse Sawadogo, un magistrat et Alassane Bagagnan, son acolyte avaient tenté de soutirer 70 millions au maire de Ouagadougou dans l’intention de faire « étouffer » un dossier. Ils ont écopé de 24 mois de prison dont 12 mois ferme et d’amende d’un million de francs CFA.

Avec notre correspondant à Ougadougou, Yaya Boudani

Maître Dieudonné Ouilly, l’avocat du maire de la capitale se dit satisfait de la tenue même de ce procès au regard de la gravité des faits et de la qualité de l’un des accusés. « Tout le monde m’avait dit de laisser tomber l’affaire », a-t-il déclaré.

Quant à Maître Seraphin Somé, l’avocat du magistrat, il se dit surpris par le verdict car le parquet n’a pas pu démontrer « la manœuvre frauduleuse », comme un élément constitutif du délit de tentative d’escroquerie.

Tout est parti d’une affaire d’achat de 77 véhicules par la mairie de Ouagadougou. La justice avait ouvert une enquête pour vérifier la régularité de la procédure d’achat des dites véhicules.

Le juge Narcisse Sawadogo et son acolyte, Alasane Bagagnan, étaient alors entrés en contact avec le maire Armand Pierre Béouindé, pour lui proposer « d’intervenir auprès des magistrats en charge de l’affaire pour faire classer le dossier contre une somme de 70 millions de francs CFA ».

Mais le maire Armand Beouindé avait enregistré toutes leurs conversations et les avait diffusées sur les réseaux sociaux. Le procureur s’était alors saisi du dossier. Les deux individus viennent donc d’être condamnés à 24 mois de prison dont 12 ferme pour tentative d’escroquerie.

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top