Close

Cameroun: les locaux du journal «Le Jour» cambriolés

Publié le :

                Les locaux du quotidien camerounais Le Jour ont été cambriolés dans la nuit de mardi à mercredi, la veille des manifestations organisées par l’opposition.
            </p><div readability="58.889632107023">

                                    <p>Des millions de francs CFA de matériel informatique ont été dérobés. Mais surtout, l'ensemble des archives et des enquêtes en cours de ce journal critique à l'égard du pouvoir au <strong>Cameroun </strong>ont été volées. Les faits ont eu lieu la veille de la manifestation qui a été marquée par une faible mobilisation et <strong>un dispositif sécuritaire musclé</strong>.

Pour le directeur de publication, Haman Mana, il faut préserver « la liberté d’expression » car « c’est l’oxygène du journalisme ». « Ce qu’on a aujourd’hui, à savoir le petit interstice de liberté, brimé, mais qui nous permet quand même de nous exprimer, c’est le fruit de longues luttent qui datent des années 1990 », explique-t-il.

Resister aux intimidations

Le patron du Jour n’entend donc pas cesser de faire son travail. « Il faut absolument que nos confrères qui veulent continuer à pratiquer ce métier dans des conditions à peu près acceptables, au Cameroun, continuent à résister, à résister à toutes ces intimidations qui n’ont aucun sens. On doit le faire, c’est notre métier. C’est tombé sur nous et nous devons le faire. »

La parution du journal Le Jour est de 5 000 exemplaires quotidiens et Haman Mana compte bien reprendre d’ici peu ce rythme.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top