Close

Candidature de Ouattara à un troisième mandat : l’opposition vent debout

Des militants du RHDP, lors du meeting du 29 juillet 2020 à Abidjan.

Des militants du RHDP, lors du meeting du 29 juillet 2020 à Abidjan. © REUTERS/Luc Gnago

D’ordinaire à couteaux tirés, les différentes composantes de l’opposition ivoirienne ont trouvé dans le rejet de la candidature d’Alassane Ouattara un motif de cohésion.

« Un troisième mandat de Ouattara serait illégal ». Dès la semaine dernière, alors que le chef de l’État ivoirien n’avait pas encore officiellement annoncé son intention de se représenter, Henri Konan Bédié, le patron du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), lui-même candidat à la présidentielle, avait posé les jalons de la ligne adoptée aujourd’hui par les caciques de son parti.

« Le PDCI considère que cette candidature est anticonstitutionnelle. Parce que la Constitution lui interdit de faire un troisième mandat », martèle ainsi Jean-Louis Billon, joint par Jeune Afrique. Ex-ministre du Commerce d’Alassane Ouattara – lorsque son parti était encore partie prenante du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) – , le secrétaire exécutif du PDCI chargé de la communication ajoute que l’annonce de cette candidature, jeudi soir, n’a « pas été une surprise ».

L’article 183 de la Constitution

J A

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top