Close

CEMAC : les banques (souvent) « en infraction » avec la règle prudentielle liée aux bénéficiaires de crédits

A première vue, tout semble aller pour le mieux pour le secteur bancaire de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) : un total bilan en hausse en glissement annuel de 5,3% à 12 363 milliards de Fcfa à fin 2019, un bond de 4,8 % à 10 357 milliards de Fcfa (17 milliards de dollars) des dépôts de la clientèle (ressources à vue, entreprises publiques, secteur privé)…, selon le nouveau rapport de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). En termes de conformité aux normes prudentielles telles qu’édictées par la Commission bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC), les banques progressent avec une quasi-unanimité sur la liquidité. Cependant, « la norme relative à la limitation des risques encourus sur un même bénéficiaire constitue celle à l’égard de laquelle on observe le plus grand nombre de banques en infraction ». Ce constat, la BEAC l’observe au moins sur les trois dernières années.

33% à 43% des banques « en infraction »

Le système bancaire de la CEMAC compte, au 31 décembre 2019, 55 banques en activités dont 16 au Cameroun, 11 au Congo Brazzaville, 10 au Gabon, 9 au Tchad, 5 en Guinée équatoriale et 4 en République centrafricaine. L’analyse de la…

afrique.latribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top