Close

Centrafrique : comment l’Asecna a gardé la main sur les redevances de survol

Anicet-Georges Dologuélé est de nouveau candidat à la présidentielle centrafricaine, dont le premier tour est fixé au 27 décembre. Voici ceux sur qui l’ex-Premier ministre s’appuie pour conquérir le pouvoir.

Il a tout misé sur l’opposition à l’actuel chef de l’État, Faustin Archange Touadéra, qui l’avait battu au second tour de la dernière présidentielle. Grand initiateur du rassemblement de ses adversaires, aujourd’hui réunis au sein de la coalition COD20-20, Anicet-Georges Dologuélé croit, cette fois, son heure venue.

Mais de nombreux obstacles se dressent encore devant l’ancien Premier ministre d’Ange-Félix Patassé, âgé de 63 ans. Parmi eux, un certain François Bozizé. Certes, l’ancien chef de l’État est pour l’heure un allié de circonstance au sein de la COD20-20, qu’il dirige même actuellement, selon le principe de la direction tournante. Mais qu’en sera-t-il dans quelques semaines ?

À l’approche d’un premier tour dont la date du 27 décembre est encore incertaine, Dologuélé a mis ses proches et son parti, l’Union pour le renouveau centrafricain (URCA), en ordre de marche. Jeune Afrique vous présente ses principaux lieutenants dans la conquête du pouvoir.

J A

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top