Close

Centrafrique : comment Martin Ziguélé prépare la présidentielle de 2020

Officiellement, il est un militant comme les autres, « à la disposition de son parti ». Mais l’ancien Premier ministre prépare déjà la présidentielle prévue dans un an. 

L’homme qui passe nos portes, en cette fin de novembre, connaît bien les locaux de la rue d’Auteuil. À 62 ans, dont quarante de militantisme, Martin Ziguélé est un vieux routier de la politique : il a été Premier ministre entre avril 2001 et mars 2003 et s’est déjà porté à trois reprises candidat à la magistrature suprême, en 2005, en 2011 et en 2015. La première fois, ce social-démocrate avait échoué au second tour face à François Bozizé, recueillant 35,4 % des suffrages. L’aventure s’était en revanche achevée dès le premier tour en 2011 (deuxième victoire de Bozizé) et en 2015 (élection de Faustin-Archange Touadéra), à la troisième puis à la quatrième place.

De passage à Paris pour quelques jours après avoir assisté au deuxième congrès de l’Alliance progressiste à Stockholm, le président du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MPLC) nous rend cette fois-ci visite, hasard du calendrier, à un peu plus d’un an de la prochaine présidentielle. Un scrutin qui se déroulera en décembre 2020, et que le député de Bocaranga prépare déjà. « Mon parti a été le premier en Centrafrique à organiser des élections démocratiques, rappelle-t-il. Pour nous, il n’y a pas de débat. Nous irons aux élections. »

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top