Close

Centrafrique : Deux camions arrêtés au BARC par la Douane suite à l’usurpation de l’exonération accordée à la Minusca

Bangui, le 27 mars 2020

Les éléments de la Brigade douanière du Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC) ont pris en flagrant délit et arrêté deux camions en provenance du Cameroun, transportant des sacs de ciment et des fers. Ces deux camions bien que couvert par l’exonération accordée à la Minusca, les éléments de la douane ont constaté que l’équipage de ces véhicules était en train de vendre sur place au niveau du BARC, les marchandises à des prix dérisoires et que le propriétaire est un opérateur économique qui importent ces ciments et fers.

Suite à ces faits, le ministre des finances et budget Henri-Marie Dondra a été informé aussitôt, et le Directeur général des douanes Frédéric-Théodore Inamo a fait une descente sur les lieux en vue de s’enquérir de la situation et de prendre des mesures qui s’imposent face ce délit.

A en croire M. Aristide Angouré, inspecteur des Douanes et receveur-adjoint à la recette du BARC, à la date du 13 mars 2020, leur service a reçu une déclaration (C80 et C93) de la Minusca et cette note fait mention de ces marchandises qui devraient arriver. Comme vous le savez, la convention qui lie la RCA et la Minusca porte également sur l’exonération de tout bagage de la Minusca.

Aristide Angouré a indiqué que ces collègues ont constaté bel et bien que cette déclaration provienne de la Minusca, mais grande a été leur surprise de voir les deux camions, au lieu de décharger les colis à la Minusca, subitement, les agents de la douane ont constaté que l’équipage de ces camions vendent les ciments et fers au sein de la gare du BARC.

Les mains de fraudeurs ont été prises dans le sac, en vendant les ciments à des particuliers. C’est ainsi que le Dg  Inamo s’est descendu personnellement sur le terrain pour constater les faits, et les transitaires-fraudeurs ont été auditionnés et conduit à l’OCRB pour des procédures judiciaires.

Ce comportement est un manque à gagner pour l’Etat et on évalue à hauteur de 18 millions de FCFA perdu à travers ces marchandises. M. Aristide Angouré a profité de l’occasion pour lancer un message, en tirant l’attention des transitaires à faire très attention. « Ces gens de la Minusca sont venus pour un but bien déterminé, et la RCA nous appartient. On doit appliquer la vision politique du président Touadéra pour le relèvement total du pays après la crise traversée », A-t-il lancé.

@Bienvenu ANDALLA,

le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top