Close

Centrafrique : La CCR de Sébastien Wénézoui propose l’option militaire pour faire taire les groupes armés qui violent l’APPR

Le président du Parti Cohésion Centrafricaine pour la Reconstruction (CCR), Sébastien Wénézoui a animé une conférence de presse ce 07 février 2020 dans la Salle de conférence du Ministère de la Jeunesse et des Sports, relative au bilan de l’Accord politique de paix et de réconciliation (APPR).

Dans son propos de circonstance, Sébastien Wénézoui a indiqué que l’APPR a déjà totalisé 1 an d’existence. Une année qui a laissé quel bilan par les parties signataires ? Selon lui, cette question reste pertinente et permet de voir quels sont les bilans positifs qu’observe le peuple centrafricain ?

En ce qui concerne le gouvernement, la CCR a souligné pour sa part que le président Touadéra a fait sa part de la chose en mettant en place le gouvernement inclusif, des nominations des groupes armés dans les instances dirigeantes du pays, dans le souci de satisfaire aux revendications des groupes armés et ceci, conformément aux clauses dudit Accord. Ceci montre clairement le respect de l’application de ce document par le gouvernement.

Le Comité de suivi et évaluation dudit Accord est mis en place en tenant compte des sensibilités. Les Unités spéciales mixtes de sécurité (USMS) sont mises en places, sans oublier la Commission justice, vérité et réconciliation dont l’avant-projet avait été remis au président Touadéra.

C’est au niveau des groupes armés que les choses posent problèmes. Les groupes armés signataires ont violé les dispositions, notamment le 3R de Sidiki Abass, l’UPC d’Ali Darassa, les affrontements entre le FPRC et le MLCJ et bien d’autres…il y’a également les barrières illégales que ces groupes armés érigent encore.

Tous évènements selon la CCR, montrent que les groupes armés sont les coupables du malheur des centrafricains, car ils piétinent les dispositions de l’APPR dont sont victimes les populations civiles.

Pour les garants et les facilitateurs de l’APPR, la CCR observe une passivité de leur part, et qui a la MINUSCA de faire usage de force contre ces groupes armés qui s’entêtent à violer cet Accord

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top