Close

Centrafrique: la Minusca hausse le ton face à la menace de 3R de rendre ingouvernable le Nord-ouest

La Minusca a annoncé ce lundi 06 juillet 2020 le renforcement de sa présence dans l’Ouham Péndé et dans la Nana Mambéré. Ceci, face aux menaces du mouvement 3R de rendre ingouvernable le Nord-ouest centrafricain si ses positions continuaient à être attaquées par la force conjointe Minusca-Faca. Annonce faite ce 6 juillet 2020 par Vladimir Montéiro, Porte-parole de l’institution onusienne en Centrafrique.

Les deux forces conjointes Faca-Minusca ne baissent pas les bras dans l’opération lancée depuis la mi-juin 2020 contre les éléments de 3R de Sidiki Abbas qui écument la partie Nord-ouest de la République Centrafricaine. Laquelle opération a déjà connu des succès avec le démantèlement de plusieurs bases illégales de 3R et l’installation des check-point des forces loyalistes.

Dans un communiqué publié le 5 juillet 2020, le mouvement 3R a menacé de « rendre ingouvernable la partie nord-ouest de la République centrafricaine » si les attaques se poursuivaient contre ses positions. Et le communiqué de poursuivre que  » le gouvernement assumera toutes les conséquences graves sur les populations civiles ».

Cette menace de 3R à ne pas prendre à légère, a automatiquement suscité la réplique de la Minusca.

« Ce sont des forces qui sont préparées qui prennent part à cette opération. L’opération va se poursuivre malgré les menaces de 3R dans son communiqué du 5 juillet de rendre les régions ingouvernables. Ce sont des propos inadmissibles et ils seront tenus responsables de tout chaos survenu dans la zone et dont les principales victimes seraient les populations civiles » a prévenu Vladimir Montéïro, Porte-parole de la Minusca.

Placé sous le signe de l’opération « A La Londo » qui signifie « Dégagez-vous, » l’opération en cours vise à contraindre le mouvement 3R, sorti récemment de l’accord de paix, à cesser les violences contre les populations civiles et les forces nationales et internationales.

« L’opération se poursuit et la Minusca vient d’envoyer de nouveaux casques bleus dans la zone du nord-ouest pour appuyer ceux qui sont déjà présents dans la région, conjointement avec les FACA afin que les objectifs définis soient atteints » a martelé. M. Montéiro

Les députés de l’Ouham Péndé dans un manifeste à l’endroit de la Minusca ont soutenu cette opération et exigé le renforcement de la pression contre Sidiki et ses hommes.

Sidiki Abbas, leader de Retour Réclamation et Réhabilitation fut signataire de l’accord de paix avant de regagner le maquis le 13 mai 2020. Ces hommes ont attaqué le 9 juin 2020 la base des Unités Spéciales Mixtes de Sécurité à Bouar et sont responsables présumés de l’attaque contre la patrouille mixte Faca-Minusca à Besson dans la Nana Mambéré, faisant 4 morts et des blessés dans le rang de l’armée nationale

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top