Close

Centrafrique : La PIJCA oriente ces champs d’action vers le centre est du pays en 2020

Les 3 membres de la PIJCA
Les 3 membres de la PIJCA à Bangui.

 

Bangui (République centrafricaine) – La Plateforme interconfessionnelle de la Jeunesse centrafricaine (PIJCA), lors de leur échange avec les professionnels des médias ce samedi dernier, a présenté le bilan de l’année 2019 et les perspectives d’avenir de 2020, dont le remontage de leurs champs d’action, vers le centre est de la République centrafricaine, une zone de plusieurs théâtres de combat des groupes armés depuis le déclenchement de la crise en 2012.

Dans le cadre de leur mission de consolidation de la paix dans les zones touchées par la crise militaropolitique qu’a connue la RCA,  la PIJCA  compte étendre ces champs d’action dans les  autres régions du pays, dans l’espoir de renforcer le lien de vivre ensemble entre les communautés dans l’arrière-pays.

L’objectif de ce projet, c’est de créer un cadre de partage d’information avec d’autres organisations de la société civile sur les différentes actions qui seront réalisées par la PIJCA pour l’insertion socio-économique des jeunes, des femmes et des ex combattants.

Belfort Gbangope, Président de la PIJCA, se réjouit de leur bilan de l’année 2019 avant de donner les grandes lignes de leurs actions de cette année, « le plan d’action de discussions de l’année 2020 est orienté vers le centre est de la République centrafricaine, je vais parler de Bambari, Bria, Alindao, Kouango, Yppi et Grimari… Vous conviendriez avec moi que c’est des zones ou il y a beaucoup de difficultés avec la présence des groupes armés et le moment est déjà venu pour que la PIJCA puisse aller sur le terrain pour travailler et parler avec ces jeunes, aux femmes et la population pour qu’ensemble la main dans la main,  nous puissions ramener la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble dans cette localité », a-t-il annoncé.

Avec l’élargissement de leur vision touchant l’autonomisation économique des femmes et l’insertion sociale des ex-combattants, qui ont permis à plusieurs jeunes formés par la PIJCA de développer les outils sur la gestion pratique des AGR, les droits de la femme et la sécurité communautaire.

Une occasion pour le Président de la PIJCA de présenter leurs principales cibles, « la PIJCA travaille beaucoup avec les jeunes désœuvrés, les jeunes femmes et aussi les ex-combattants qui ont décidé volontairement de déposer les armes. La PIJCA vient à leur rescousse pour pouvoir  échanger avec eux  afin de leur redonner le sens de la vie, leur donner aussi le sens de la responsabilité dans plusieurs thématiques de formation et dans différents appuis », a rappelé Belfort Gbangope.

La Plateforme interconfessionnelle de la Jeunesse centrafricaine exerce depuis sa création dans la coexistence pacifique et la cohésion sociale communautaire. Et les membres actifs et affiliés de cette plateforme proviennent de toutes les obédiences religieuses, culturelles et identitaires. Elle intervient avec une nouvelle dynamique de transformation sociale dans les différentes zones d’intervention.

 

Jefferson Cyrille YAPENDE       

Copyright2020CNC 

CNC

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top