Close

Centrafrique : La volte-face de Martin Ziguélé mis à nu par ses propres militants à quatre mois des élections couplées

Bangui, le 07 sept.-20

La scène politique centrafricaine n’est faite que des traites qui cherchent à conquérir le pouvoir ou à s’y maintenir à tout prix. Telle est la politique menée depuis une bonne décennie en République centrafricaine par le président du parti MLPC, Le député de Bocaranga 3 H. Martin Ziguelé.

Selon une source du parti MLPC du président Martin Ziguelé, le deal qui est en train d’être signé entre le Martin Ziguélé et François Bozizé n’est qu’une duplicité de la part du président du MLPC qui cherche à profiter de la sombre situation du parti à la couleur orange à la prochaine présidentielle.

Selon cette même source, c’est depuis le retour au pays natal du président du parti à la couleur orange que Martin Ziguelé  cherche à  matérialiser cette  rencontre avec l’ex-chef de l’Etat François Bozizé. Cependant, cet homme politique bien connu dans la scène politique centrafricaine en matière de prudence,  a longtemps rejeté cette rencontre bipartite avec Martin Ziguelé.

Mais comme civilité oblige, la rencontre a finalement eu lieu ce vendredi à l’Hôtel JM Résidence situé en face de l’Assemblée Nationale. Selon cette source, le président du MLPC Martin Ziguelé a organisé cette rencontre pour solliciter les suffrages du KNK au cas où sa candidature serait invalidée par l’ANE. Cependant, pour convaincre son interlocuteur, le député de Bocaranga 3 dans sa ruse a opté salir la politique du régime actuel avec lequel, il a signé une alliance politique depuis les dernières élections : « C’est une déception totale de la part d’un leader à quelques mois seulement des élections couplées. Comment Martin Ziguelé peut-il nous imposer à signer une alliance avec le KNK lorsqu’on sait ce qui attend ce parti aux prochaines élections ? Il oublie que Bozizé est un ancien homme politique qui ne peut pas facilement tomber dans une telle erreur politique surtout qu’il a un contrat avec le COD-2020 »

Selon cette même source, le président du parti à la couleur orange qui se souvient de la manipulation de Martin Ziguelé lors de la rencontre de Brazzaville a brillé par la prudence : « il a affirmé que Touadéra est son fils en politique, il ne trouve pas la raison de lutter contre son propre fruit, il serait alors en contradiction avec lui et avec ses aspirations politiques »

Or, si une telle information s’avérait fondée, il serait facile pour les observateurs de la classe politique centrafricaine de comprendre que les futurs candidats à la prochaine présidentielle ne sont que des traites. Car, avons-nous une mémoire courte ? Je ne pense pas. Car, lorsque Martin Ziguelé, fait alliance avec l’ancien candidat indépendant lors des dernières élections, il gagne la totale confiance du président Touadéra qui nomme ses militants en masse au sein de son premier gouvernement. Aujourd’hui, le peuple centrafricain sait que les membres du gouvernement issus du MLPC sont ceux qui sont accusés par le peuple centrafricain. Du Ministre Delégue aux Affaires Etrangères au Ministre de la Jeunesse et des Sports, les cris sont de trop et le président dans son amour envers ses alliés politiques ferme les yeux et laisse tout sur la conscience des uns et des autres.

Même si la confiance existe, il faut au regard de cet acte, se méfier d’une telle considération politique. Touadéra doit alors revoir cette relation avec le MLPC surtout avec son leader, car dit-on, les amis d’aujourd’hui risqueraient être des ennemis de demain dans la mesure en politique, il n’y a pas d’enfants de chœur ni une kermesse pour étaler sa politique surtout en cette période très sensible pour les prochaines élections.

@Herman THEMONA, 

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top