Close

Centrafrique : L’Assemblée Nationale demande la mise en place d’un comité pour réexaminer le contrat entre le gouvernement et Almadina

Centrafrique : L’Assemblée Nationale demande la mise en place d’un comité pour réexaminer le contrat entre le gouvernement et Almadina

BANGUI, 30 octobre 2020  (RJDH) — Les élus de la nation ont décidé de mettre en place un comité stratégique pour la révision de prix de la carte d’identité nationale. La décision a été prise ce jeudi 29 octobre 2020 lors de l’adoption de loi de finances pour l’exercice 2021 à Bangui.

Les débats à l’assemblée nationale, tournent autour du prix de la carte identité nationale fixé à 4500F dans le budget de l’exercice 2020. Le gouvernement et la société Al Madina selon les closes ont augmenté à 6000frs en violation des dispositions de cette loi. Les élus après débat sur la nouvelle loi, ont exigé qu’un comité soit mis en place pour réexaminer le contrat qui lie les deux parties, (gouvernement et Al Madina).

Selon le rapport de la Commission finance de l’Assemblée nationale, «  il est question de régulariser définitivement ce manquement. Le maintien du prix de la carte d’identité à 4500f et les différents titres de séjour sur la base du respect strict du principe de réception. Par conséquent, les 4500 frs sont maintenus conformément aux dispositions de loi de finance 2020», exige l’assemblée nationale.

A compter de la date de l’adoption de la nouvelle loi, le prix fixé en 2020 reste valable, a insisté le président de l’assemblée nationale Laurent Gon-Baba, « à l’issu de cette 2e session ordinaire de l’assemblée nationale, et à compter de la date d’aujourd’hui jusqu’au 31 décembre 2020, il faut revenir sur le prix de la carte d’identité nationale qui est fixé dans la loi de finance 2020 à 4500 frs avant que le comité stratégique fixera le nouveau montant », a soutenu Laurent Gon Baba.

Des milliers de centrafricains ont payé et continuent de payer la Carte d’Identité à 6000 frs à cela s’ajoute les 750 frs représentant les frais de copie de la pièce malgré la décision du Tribunal Administratif et le parlement annulant le montant du gouvernement.

Ce comité sera composé des députés, du gouvernement et de la société Al Madina. L’objectif est de discuter à nouveau, les principaux points dans le cahier de charge de ladite société afin de fixer définitivement le prix de la carte d’identité nationale.

Ketsia Kolissio

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top