Close

Centrafrique : Le BARC fait peau neuve avec le président Touadéra et le PCA Sani Yalo

Bangui, le 27 mars 2020

Le Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC) fait peau neuve actuellement avec les travaux qui se font actuellement pour sa réhabilitation qui répond aux normes internationales. C’est du moins un grand exploit pour le gouvernement qui soucie du secteur du transport et sa rentabilité pour l’économie du pays.

Le président du Conseil d’administration du BARC, en la personne de Sani Yali, une personnalité  qui a sur mettre en actif la mission qui lui est confiée, en donnant un visage du BARC qui fait la fierté du pays, et que, les transporteurs et tous les services déconcentrés de l’Etat se sentiront aisés dans l’exercice de la mission qui leur est dévolue.

Le renouvellement de la confiance des actionnaires du BARC à Sani Yalo au poste du Groupement des transporteurs centrafricains (GTC), n’est pas une chose d’hasard, puisque celui-ci a su mettre en actif les missions qui lui sont confiées.

Aujourd’hui, vous allez constater que Sani Yalo qui est le président du Conseil d’administration, a donné un autre visage à cette structure qui fait peau neuve actuellement. C’est une grande prouesse pour le PCA Sani Yalo qui suive à la lettre les orientations politiques du gouvernement pour ne pas dire celles du président Touadéra.

Le BARC dont le financement de sa rénovation a été détourné et utilisé pour d’autres fins sous les régimes passés, répond actuellement aux normes internationales d’une gare-routière. Les transporteurs, les transitaires, les agents douaniers, sans oublier ceux qui Ministère des Transports sont fières de ce qui est fait pour l’intérêt national.

A titre de rappel, en élisant en tant que le Président du Conseil d’administration du BARC, Sani Yalo,   très loin de dresser un tableau sombre du passé, a nettement pris conscience de l’ampleur de sa tâche et a mis en place un vaste programme de réforme. Il s’agit d’assainir les finances par l’informatisation des documents de transport ; la clarification des dettes et créances du BARC ; la bancarisation du salaire de l’ensemble du personnel du BARC ; l’ouverture de 5 nouveaux postes de contrôle dont 2 au Cameroun (Kribi et Limbé) et 3 en RCA (Mongoumba, Sékia et Bossangoa) ; la formation du personnel en vue du renforcement de leur capacité ; la révision des textes statutaires et l’organigramme du BARC ; le contrôle des dossiers du personnel ; la répartition du dividende aux actionnaires à la fin de l’exercice 2018 ce qui n’a pas été fait depuis plus de 10 ans ; et la réhabilitation de 4 sièges du BARC (Gamboula, Mongoumba, Sékia et Bangui dont les travaux sont en cours de réalisation et bientôt son inauguration)…

Selon le Ministre Djoubaye,  » Le conseil d’administration de BARC et les grandes réformes entreprises sont appréciables, parmi lesquelles il y a notoirement la réhabilitation du siège administratif du BARC qui était tombé en ruine suite aux multiples événements qu’a connu notre pays. Vos efforts de changer le visage de BARC est une aspiration très légitime et une marque de progrès social. Vos efforts sont suivis de plus près par le gouvernement qui ne ménage aucun effort pour les soutenir.

@Bienvenu ANDALLA,

le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top