Close

Centrafrique : Le CNJ dévoile une commission d’éducation électorale et d’accompagnement des jeunes candidats aux législatives

Centrafrique : Le CNJ dévoile une commission d’éducation électorale et d’accompagnement des jeunes candidats aux législatives

BANGUI, 13 octobre 2020 (RJDH)—Le Conseil national de la jeunesse (CNJ) a officiellement lancé lundi 12 octobre une commission qui sera en charge d’éducation électorale mais aussi d’accompagnement technique des jeunes candidats aux législatives et l’observation électorale.

Cette commission avec un triple objectif est lancée à moins de trois mois des scrutins qui s’annoncent dans le pays, alors que les jeunes restent très peu représenter à l’assemblée nationale.  L’objectif pour le CNJ est d’atteindre au moins 35% des jeunes à l’assemblée nationale à l’issue des prochaines échéances électorales.

 Les jeunes représentent plus de 70% mais restent très peu représenter dans les instances de décisions comme regrette la présidente du CNJ Paméla Audrey Derom. « Dans beaucoup de textes, le critère d’âge empêche les jeunes de postuler pour de nombreux postes. Mais malgré ce système que nous combattons encore, les jeunes doivent être représentatifs à l’assemblée nationale », a-t-elle lancé.

De manière générale, cette commission vise à contribuer au rajeunissement de la démocratie par la participation d’au moins 35% des jeunes aux instances de prise de décision à travers les élections de décembre 2020. Elle aura aussi pour charge de faire une éducation électorale aux jeunes et leurs candidats, de faire un accompagnement logique et objectif des candidats.

Un plaidoyer se fait déjà auprès des parties politiques pour qu’ils fassent représenter les jeunes aux législatives en tenant aussi compte du genre.

Selon la présidente du CNJ Paméla Audrey Derom, « cette Commission fera un travail d’identification de 200 candidats jeunes aux élections législatives à travers le pays pour un renforcement des capacités de ces jeunes qui se présenteront sous les bannières des partis politiques ou comme indépendants ».

Il sera aussi question dans cette Commission de promouvoir la résolution et la gestion pacifique des conflits en période électorale et de faire le monitoring et le rapportage des cas des violations des droits de l’homme. « L’éducation électorale consistera à sensibiliser au 500.000 jeunes et la population sur la bonne pratique lors des campagnes électorales », a précisé le leader du CNJ.

La commission mettra en place une mission d’observation électorale à court et long terme. « La Commission va identifier et mettre en place 200 observateurs à court terme et 2000 à long terme. Cette équipe va observer tout le processus avant de publier un rapport d’observation électorale », a ajouté Paméla Audrey Derom en même temps présidente de cette commission qui regorge en son sein plusieurs sous-commission.

La Commission d’éducation électorale et d’accompagnement des jeunes candidats aux législatifs est composée des leaders du CNJ, des autres mouvements des jeunes comme les associations des élèves et des étudiants mais aussi des anciens leaders des jeunes. Cette structure sera implantée sur tout le territoire national à travers les comités préfectoraux et sous-préfectoraux des jeunes.  

Fridolin Ngoulou

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top