Close

Centrafrique : Le DG de l’ONASPORTS fait le point sur sa gestion et le gêne à propos de la facture de l’ENERCA

Le Directeur général de l’ONASPORTS, John Bida Souroungba a accordé une interview exclusive avec la presse ce 07 février 2020. Au menu de cette rencontre, c’est le bilan de la gestion de la structure qu’il dirige, et les détails précis sur l’affaire de la facture que doit l’ONASPORTS à l’ENERCA.

En effet, la situation du projet de réhabilitation du Stade 20.000 places, ce projet tient toujours à cœur du DG Souroungba et il se bat pour cela réussisse dans un bref délai. Même le gouvernement de son côté, se préoccupe de ce projet.

Premièrement, il y’a une étude de faisabilité a été faite avec une équipe chinoise qui était venu, et ils ont fait le tour avec le staff de l’ONASPORTS pour voir ce qu’il y’a lieu de faire, notamment la modification et autres travaux. Donc, le souci qui freine l’avancée de ces travaux, il y’a un incident diplomatique survenu vers Sosso Nakombo avec l’assassinat de certains ressortissants chinois.

Dans ce lot de projet, il y’a la réhabilitation de l’hôpital Amitié, le Stade 20.000 places, l’hôpital Elisabeth Domitien…Donc, ceci revient à la compétence du gouvernement qui se bat nuit et jour pour la réalisation de ce projet.

Si les gens constatent que le Stade 20.000 places est arrivé à ce niveau de dégradation avancée, nous centrafricains on n’a pas l’esprit d’entretenir nos biens. Du moment où les pistes d’athlétismes subissent certaines pratiques qui ne peuvent pas l’entretenir.

En ce qui est des difficultés rencontrées au niveau de l’ONASPORTS, il y’a des soucis avec certaines Fédérations sportives. Il y’a des choses qui se passent au niveau du Stade, parfois où, le Directeur général sort l’argent de sa propre poche pour réaliser certains travaux. Alors, quel centrafricain peut en faire de la sorte ?

Concernant l’affaire ONASPORTS et l’ENERCA, à vrai dire, il ne devrait-il y’avoir des soucis, puisque y’a délestage au niveau du Stade, les gens doivent poser la question. Le souci est qu’à la conception de ce Stade, les chinois n’ont pas associé l’ENERCA dans les lignes de connexion (les cablages et les conduites), y compris la SODECA.

Dire que l’ONASPORTS est incapable de payer 364 millions de FCFA qu’il doit à l’ENERCA, c’est une fausse histoire, car ce n’est pas lui seul qu’i utilise les lignes. Il est juste l’interface. Sur la ligne de l’ONASPORTS, il a branché la Compagnie Nationale de Sécurité (CNS), l’Ecole Nationale des Arts (ENA), le Ministère de la Jeunesse et des Sports, la Fédération Centrafricaine de Basketballa (FCBB)…

Le Dg de l’ONASPORTS a saisi à plusieurs reprises les responsables de l’ENERCA à dissocier les lignes pour qu’il paye ce qu’il consomme. Cependant, l’ENERCA a répondu qu’elle n’est pas à mesure de dissocier les lignes. Même pour que l’ENERCA installe des compteurs prépayés pour que les clients payent leurs factures, l’ONASPORTS a fait un geste dans ce sens et l’ENERCA n’a pas fait les choses comme souhaitées. Autrement dit, l’ONASPORTS ne peut payer ce qu’il a consommé ?

Si l’ENERCA montre clairement à l’ONASPORTS la somme de sa facture, on peut toutefois signer un moratoire pour que la situation soit régularisée. Car, l’ENERCA ne tient pas compte de la consommation publique qu’elle déverse sur le dos de l’ONASPORTS. Affaire à suivre donc…

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top