Close

Centrafrique: le KNK accuse les autorités d’avoir cherché à arrêter Bozizé

En RCA, une nouvelle opération des forces de l’ordre a eu lieu vendredi matin à Bangui au point kilométrique 12. Des forces de l’ordre ont procédé à l’interpellation de plusieurs militaires au niveau du marché Caprin situé dans le quartier Sassara, quartier où se situe l’une des résidences de François Bozizé. Le KNK affirme qu’il y a eu tentative d’arrestation de l’ancien président.

De notre correspondante à Bangui,

Six militaires en fonction ont été arrêtés, deux armes saisies. Ils sont soupçonnés d’avoir voulu organiser l’attaque de la prison de Ngargaba pour libérer les personnes interpellées samedi dernier, précise le procureur général. Il n’était pas question de perquisition du domicile de François Bozizé qui se trouve à quelques mètres de là, ni d’une tentative d’arrestation de l’ancien président, affirme Eric Didier Tambo.

Du côté du KNK, le parti de Bozizé, on réfute cette version. Christian Guenebem, porte-parole du mouvement, assure que c’était une opération dans l’objectif d’arrêter François Bozizé. « Nous avons perçu cela comme une provocation inutile », déclare-t-il, considérant que le KNK a fait la preuve de sa volonté d’apaisement. Le porte-parole estime que de telles actions créent des risques de « dérapages ».

Cette opération fait suite à celle menée le week-end dernier au domicile du ministre Ndomaté. Ce dernier tenait une réunion avec des leaders anti-balaka pour notamment discuter de l’harmonisation des grades prévus par l’accord de paix, se défend-il. Le procureur général avait évoqué, lui, les soupçons d’une conspiration.

Avec: RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top