Close

Centrafrique : Le Ministre Henri-Marie Dondra sensibilise au km5 à l’occasion de la rentrée fiscal 2020 et visite les services des douanes du BARC

La journée du 03 mars 2020 est vraiment surchargée pour le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra. L’argentier du pays en compagnie de quelques membres de son Cabinet et directeurs des services, se sont rendus au Km5 dans le 3e arrondissement de la ville de Bangui en vue de sensibiliser les commerçants et opérateurs économiques dudit secteur, à l’occasion de la rentrée fiscale 2020. Ce déplacement de terrain a vu la présence du maire du 3e arrondissement, El Adj Balla Dodo et notables. L’occasion a été pour le ministre de réinstaller personnellement les services des impôts de ladite localité qui, depuis un certain moment ne fonctionne.

En effet, c’est une véritable pédagogie en faveur du civisme fiscal dont fait preuve le ministre Dondra où les commerçants du km5 se réjouissent du retour des services des impôts dans la zone. Cela démontre que l’autorité de l’Etat est retour dans la localité selon laquelle, le maire du 3e arrondissement a affirmé que l’ensemble des autorités de la localité s’engagent à soutenir les efforts du gouvernement dans ce sens, visant à collecter les ressources pour la reconstruction du pays.

Dans ses propos, le ministre Dondra a rappelé que le 3e arrondissement était le poumon économique du pays. C’est à cause de la crise que le pays a connu que les activités économiques dans cette zone est en régression. Le ministre Dondra a encouragé tous les opérateurs économiques du pays, pour le sens élevé du civisme fiscal qui les a toujours caractérisés. Malgré la crise qu’a connue le pays, bon nombre des commerçants du km5 continuent à souscrire leur déclaration fiscale et payer leurs impôts.

« Notre pays a beaucoup souffert et vous avez toujours été là pour aider, accompagner et contribuer à la relance économique dans tous les domaines », A déclaré le ministre Dondra tout en soulignant qu’au titre de cette année, il est assigné à la Direction générale des impôts et des domaines une prévision de recettes de 57 milliards. Afin d’atteindre cet objectif quantitatif, a mentionné le ministre, la Direction générale des impôts et des domaines a entrepris plusieurs réformes dans le souci d’élargir l’assiette fiscale et de simplifier pour tous ses usagers les formalités de souscription des déclarations et de paiement des impôts et taxes.

Les principales mesures se déclinent comme suit : L’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les intrants, matériels agricoles, vétérinaires et halieutiques importés afin de relancer les activités industrielles et agropastorales ; L’application du taux réduit de 5% de la TVA sur les insecticides et pesticides autres que les intrants agricoles homologués. Ce taux a été élargi à la viande et aux volailles afin de baisser le prix des produits alimentaires et manufacturés ; l’obligation de notification préalable des avis de contrôle 48 heures avant les opérations de contrôle ; et la suspension du prélèvement du précompte IRPP au taux de 3% sur les opérations de vente du diamant, Or et autres pierres précieuses par les artisans et collecteurs.

En ce qui concerne les projets de la télé déclaration et télé paiement en cours, selon le ministre Dondra, vont permettre aux opérateurs économiques de faire leur déclaration en ligne et payer leurs impôts via la monnaie électronique. Il en est de même du portail edouanes qui est outil devant assurer l’enregistrement des importateurs, la soumission et déclaration préalable à l’importation. Cette campagne de sensibilisation sera étendue sur l’ensemble du territoire national dans les jours à venir.

Après avoir présenté les cadres affectés au service des impôts du 3e arrondissement le ministre Dondra s’était retiré pour rendre une visite au sein des services des Douanes du Bureau d’ Affrètement Routier Centrafricain, dit BARC, la dernière étape qui marque la fin de son travail de terrain. Le ministre Dondra en compagnie du Dg des Douanes Frédéric-Théodore Inamo a saisi l’opportunité pour s’enquérir des conditions de travail des agents et cadres des douanes affectés au BARC.

Après les échanges avec ces derniers, le ministre des finances et du budget a attiré l’attention de l’assistance sur la situation du ralentissement des échanges commerciaux dû à l’épidémie du Corona virus, appelé aussi Covid 19 par l’OMS qui sévit dans le monde. Cette redoutable maladie qui impacterait sans nul doute sur le commerce international et en particulier sur les recettes douanières, le ministre a appelé ses collaborateurs à plus de sérieux et de sens de responsabilité. Ainsi, dit-il : « il appartient aux nationaux de s’assumer, chacun dans son domaine d’activité, de s’armer de détermination dans l’optique de privilégier l’intérêt national sur des intérêts particuliers, pour le bien être de la population centrafricaine ».

Avec: Le Potentiel Centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top