Close

Centrafrique : Le ministre Kazagui et son Dircab Lucien Yaliki bientôt convoqués par le Procureur de la République

Bangui, le 17 sept. 20

De sources concordantes et bien informées, le Procureur de la République aurait été saisi pour convoquer le ministre Kazagui et son garçon de course qui n’est autre que son Directeur de Cabinet, Lucien YALIKI, ancien radié de la Fonction Publique, dans l’affaire de détournement des équipements de la TVCA, organisé par lui Kazagui via une agence fictive de communication que Yaliki et le DST de la TVCA, Lionel DAWORO ont monté à la hâte pour siphonner les biens chèrement acquis sur fonds de l’Etat centrafricain. Si cette information s’avère vraie, le ministre Kazagui risque d’élu domicile à la prison. La cacophonie actuelle au Ministère de la Communication n’est-elle pas une stratégie pour Kazagui d’étouffer cette affaire ?

Depuis quelques jours, une conflagration a éclatée au Ministère de la Communication et des Media dont les acteurs principaux  sont le ministre Kazagui et son Directeur de Cabinet, Lucien Yaliki. Les deux ont enclenché une rixe contre le DG de la TVCA, Alfred NGOE BENGUE, le DG de la Radio Centrafrique, Jésus-Tarcille BOMONGO, le Directeur de Ressources du Département, SEBIRO Wilfried, l’animateur Bernard FOTOLO et tous les agents et journalistes qui ne se mettraient pas aux ordres de Kazagui. Ce relent de dictature sur fond de défiance vis-à-vis du Président TOUADERA et du Premier ministre Ngrébada, doit être dénoncé et combattu pour qu’il y ait un terme. Car, jamais dans l’histoire du Ministère de la Communication, l’on a vu un ministre se transformé en gangster au point de pousser certains agents à sa cause afin d’espionner les autres agents.

D’aucuns peuvent penser qu’il s’agit d’une volonté de Kazagui de combattre l’insubordination comme lui et son Dircab l’ont fait croire à l’opinion. Selon nos investigations, il s’agit plutôt d’une stratégie du ministre Kazagui d’obliger le Président de la République à démettre les deux Directeurs généraux qui l’ont accusé et de l’avoir trahi à l’Inspection General D’Etat concernant le dossier de détournement des équipements de la TVCA.

Un personnel de la Direction des Etudes dudit Ministère contacté, a laissé entendre que le ministre Kazagui dit à qui veut l’entendre qu’il a le soutien de la Minusca, de l’UE, de la CEEAC, de l’UA, de la France et les USA, et que le Président TOUADERA ne peut rien lui faire dans cette affaire de détournements. Et que si Touadera tente quoique ce soit contre lui Kazagui, il saura à ses dépens avec son régime.

D’ailleurs, selon un agent de la TVCA, lorsque le Directeur de Cabinet, Lucien YALIKI, assisté de l’Inspecteur central Simon Pierre NDOUBA, a débarqué pour défoncer la porte de bureau du Dg de la TVCA, il a dit haut et fort qu’ils (avec Kazagui) n’ont rien à foutre les instructions de la Présidence de la République. A y voir de près, Kazagui et son Dircab sont dans une logique d’atteinte à la sureté de l’Etat et qui n’est plus voilée vis-à-vis du président Touadera. Affaire à suivre.

@Jacques Kossingou

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top