Close

Centrafrique : le personnel d’appui du ministère des arts de la culture exige le paiement de 4 mois d’arriérés de salaire

Centrafrique : le personnel d’appui du ministère des arts de la culture exige le paiement de 4 mois d’arriérés de salaire   

BANGUI, 01er octobre 2020 (RJDH)— Le personnel d’appui du ministère des arts, de la culture et du tourisme poursuit son mouvement de grève entamé depuis mercredi 30 septembre, pour réclamer le paiement de leur 4 mois d’arriérés de salaires et leur intégration dans la fonction publique. 

Encore très tôt ce matin, le personnel d’appui a investi les locaux dudit ministère bloquant ainsi l’entrée principale de la clôture. A première vue, la concession du ministère des arts de la culture et du tourisme est décorée par des feuilles de palmier, les activités sont paralysées, des sifflets en mains, les manifestants exigent le paiement de 4 mois d’arriérés de salaire et leur intégration dans la fonction publique.

Le délégué adjoint du compte d’affection spécial du développement touristique CAS/ DT, l’un des manifestants, déclare : « comme vous voyez nous revendiquons les 4 mois d’arriérés de salaires et il y a une collègue qui totalise, elle, 6 mois d’arriérés et en plus nous voulons notre intégration. C’est le personnel d’appui qui fait tourner le ministère, les responsables ne veulent rien faire pour notre intégration.  Pour nous payer, cela devient un problème. Si nos revendications ne sont pas prises en compte, nous continuerons le mouvement de grève. »

Pour Honoré Blaise Mohanda, directeur des ressources humaines au ministère des arts, de la culture et du tourisme, les démarches sont en cours au niveau du ministère des finances pour décompter cette situation.

« Le département à travers le directeur de cabinet a entamé des démarches au niveau du ministère des finances pour qu’une solution d’urgence soit trouvée, malheureusement l’administration n’a pas fini la négociation et le personnel a décidé de se mettre en grève », a-t-il expliqué au RJDH

Cette grogne sociale intervient au moment où le ministère des arts, de la culture et du tourisme, organise une consultation pour la relecture et la validation du document de la politique culturelle en partenariat avec l’organisation international de la francophonie. En février dernier, ces manifestants revendiquaient déjà 3 mois d’arriérés de salaire.

Jocelyne Nadège Kokada

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top