Close

Centrafrique : ‘’Le plan des ennemis du pays est voué à l’échec’’, Dixit Bethsaida Bongo du MPCP

Le président du Mouvement des Patriotes Centrafricains pour la Paix (MPCP), Bethsaida Bongo a animé un point de presse ce 26 février 2020 au Stade 20.000 places. Ce dernier est assisté par le Coordonnateur du Réseau national pour la sauvegarde des acquis de la paix (RNSAP), l’avocat de ces deux mouvements et bien d’autres membres du MPCP.

Dans son propos liminaire a indiqué que nul n’est censé ignorer que depuis l’avènement des crises socio-politiques qu’a connue la RCA, l’organisation et le fonctionnement des Institutions du pays sont fragilisés, la population malmenée, apeurée, terrassée, une partie d’entre elle a été, et ne cesse d’être exterminée.

Faisant partie de l’organisation des Nations-Unies, la RCA s’est vue assister par une décision du Conseil de sécurité de l’ONU aux fins de mettre un terme aux intentions et opérations machiavéliques qui sévissent le territoire entier. La Minusca, a-t-il déclaré, a pour mission de protéger les civil, appuyer les autorités du pays, empêcher les groupes armés dans tout acte visant la déstabilisation du pays…

Malheureusement, selon M. Bongo, les dérives de la Minusca ont été constatées. Certains personnels cette organisation font montre de comportements déviants, entre autres, la livraison des armes et munitions de guerre aux groupes armés, ce qui constitue l’infraction d’incitation à la haine, l’entretien des associations des malfaiteurs, sabotage des efforts de la paix, la manipulation des groupes armés, et le trafic d’influence et abus d’autorité sur la population. Le but de tout ceci à en croire le conférencier, consiste à pérenniser la crise dans le pays pour leurs intérêts stomacaux-grégaires. Ils ont démontré (personnels de la Minusca) qu’ils sont loin d’accomplir la mission de l’institution pour laquelle ils travaillent.

Poursuivant dans ses propos, le président du MPCP a souligné qu’après des constats et témoignages recueillis au sein de la population, le MPCP et RNSAP, ils ne restent taciturnes face à ces dérives avérées. Ainsi, ces deux entités sont en train d’agir dans l’intérêt suprême du territoire centrafricain et pour la cause de la population. A l’en croire, le Tribunal de Grande Instance de Bangui est saisi de cette affaire pour des enquêtes nécessaires.

«…Il est temps que les ennemis de la République prennent conscience de l’échec de leur mission ! Le but du combat que nous sommes en train de mener, consiste à libérer le pays des mains insurgés, manipulateurs et avares. Le peuple centrafricain en a marre ! », A déclaré M. Bongo tout interpellant les autorités du pays à prendre leur responsabilité aux fins d’assurer à la jeunesse avec un avenir paisible. Plusieurs réponses aux préoccupations exprimées par les journalistes ont mis un terme à ce point de presse.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top