Close

Centrafrique : Le projet de société du président Touadéra attire les appétits de certains militants des partis politiques d’opposition

Bangui, le 03 sept.-20

On se souvient lorsque le président Faustin Archange décide d’aller aux élections comme candidat indépendant, le risque est grand car, le pays traverse en cette période une situation que nul homme ne peut démystifier les raisons. Dès lors, en mathématicien de carrière, il remporte les élections grâce à un projet de société qui a pu convaincre le peuple centrafricain.

Aujourd’hui, ses ennemis d’hier qui étaient dans certains partis d’opposition et qui voient, les actes concrets du champignon du 30 mars 2016, quittent leurs navires pour le MCU, parti des grandes réalisations. Ce réalisme politique est à saluer au grand jour sauf ingratitude.

On sait tous, sauf mauvaise foi de notre part, que le projet de société tel qu’élaboré par l’homme fort de Centrafrique et qui se réalise de nos jours par les actes au profit de la population sans distinction de région ou de religion, vise tout simplement à redorer l’image d’un pays meurtri par une longue période de crise militaro-politique à cause de la pauvreté d’un peuple qui ne pouvait pas manger à sa faim.  Aujourd’hui en 4 ans seulement, le  Centrafricain peut circuler du nord au sud et de l’est à l’ouest sans toutefois avoir besoin du convoi de la Minusca. Quoi de bon d’œuvrer pour le salut de son peuple. Lors de son dernier interview accordé à la presse centrafricain, le champignon du MCU a affirmé à qui voulait l’entendre dire que « mieux vaut faire un pas avec mon peuple que d’en faire mille sans ce peuple. » Cette considération donne raison à ceux qui disent que c’est à cause de la matérialisation de son projet de société que les hommes politiques de certains partis d’opposition soucieux du bonheur des Centrafricains quittent leur parti politique pour rejoindre le MCU.

En tout état de cause, le développement de la République centrafricaine dépendra du degré du patriotisme dont ils feront montre. Et comme dit un adage espagnol « No accuses la naturaleza, ella ha hecho su deber a ti te toca hacer el tuyo » autrement dit, n’accuses pas la nature, elle a fait son devoir, à toi de faire le tien. Touadéra a fait sa part dans la reconstruction de la RCA par ses cendres et aux opposants d’en faire les leurs.

Ceux qui se disent de nos jours opposants et candidats à l’élection présidentielle, ont peut-être pour mauvaise foi, oublié leur passé politique marqué par les crimes graves : crimes contre l’humanité, crimes économiques, complicité avec les mercenaires étrangers qui essaiment dans ce pays comme des champignons. Le peuple centrafricain sait comment Patassé a perdu son pouvoir démocratiquement accordé par un peuple souverain. Qui peut ignorer la souffrance de ce peuple par les affres de la séléka ? Le tribunal de l’histoire n’épargnera pas ces assoiffés du pouvoir. Ainsi, certains Centrafricains qui quittent ces partis à cause des accusations bien fondées ont raison de se joindre au MCU pour une lutte de libération d’un peuple vendu par ses propres fils.

@Jacko, 

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top