Close

Centrafrique : Les récidivistes sont de retour au grand complet et les justiciers doivent les interpeller

Bangui, le 09 sept.-20

« Plus jamais ça !», tel est le slogan que les centrafricains lancent avec le retour à l’ordre constitutionnel. Les victimes de la crise qui se succèdent dans le pays, ne réclament rien que la justice. Les bourreaux et leurs complices qui se la coulent dans la nature, doivent répondre de leurs crimes.

Lepotentielcentrafricain.com se rend compte qu’effectivement, tous ceux qui sont à l’origine du chaos que le pays traverse, sont au grand complet sur le territoire national. Au premier plan de ces criminels, il y’a les anciens Chefs d’Etat y compris ceux qui ont géré le pays dans une période de transition.

Les centrafricains s’ennuyaient de comment vont le filet de la justice va enfiler ces criminels ? Justement, ces auteurs de chaos dans le pays, exilés entre temps dans certains pays, font leur retour au pays. C’est une occasion pour la justice de cueillir ces criminels pour les mettre en tôle.

En commençant François Bozizé qui dispose d’un gigantesque dossier de crimes, ce dernier doit absolument se retrouver en geole. Son ami « petit frère » Michel Djotodia est de retour également. Bien que lui et Bozizé sont sous la sanction du Conseil de sécurité de l’ONU, celle des Etats-Unis et la Cour Pénale Spéciale, il est temps que leur situation soit réglée au plus vite possible pour que le peuple centrafricain se sente à l’aise. Dans le dossier de Djotodia, Nicolas Tiangaye son ancien premier ministre a sa part de responsabilité.

Catherine Samba-Panza avec ses insanités d’angolagate et autres bavures commises à l’époque de son règne de transition, doit s’expliquer et la justice doit exhumer ses sales de crimes économiques ou autres…idem pour ses anciens premiers ministres à savoir : André Npapayéké et Mahamat Kamoun qui ont également les mains souillées dans la dilapidation des deniers publics, doivent répondre de leurs crimes et détournements.

Le moins qu’on puisse dire, les criminels sont au bercail et la justice doit jouer son rôle pour que ces derniers paient le prix de leurs « péchés » contre le peuple centrafricain.

@Hervé BINAH

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top