Close

Centrafrique : Les victimes de François Bozizé se pressent de son arrestation et sa traduction à la justice

Bangui, le 11 août 20

Les victimes du régime criminel de François Bozizé s’impatientent de son arrestation pour qu’il se justifie de ses actes gangsters derrière la barre afin de purger sa peine. Quelques mois après son retour déshonorant d’exil, François Bozizé ne se fie de son mal commis durant son règne à la tête du pays. Bien que la justice (nationale et internationale, ndlr) dispose de lourds dossiers pour son arrestation, les victimes quant à elles, veulent assister à la pénitence sévère de Bozizé et ses « tu me connais ».

Toutes les associations des victimes sont mobilisées pour que François Bozizé soit arrêté et jugé le plus vite possible. De 2003 à sa chute le 24 mars 2013, les victimes sont tellement nombreuses à tel point que Bozizé et ses siens doivent se justifier sur les crimes odieux commis sous leur régime.

En plus de ses crimes, on ne doit pas perdre de vue les crimes économiques et bien d’autres…La position exprimée par les Associations des victimes par le biais de leur porte-parole.

C’est la dernière option qu’attendent toutes les victimes des Bozizé qui sont actuellement sur leurs pieds fermes. Le pays doit son envol total si et seulement, Bozizé et ses siens qui ont commis des divers crimes sous leur régime, répondent de leurs actes pour que la justice soit faite.

L’impunité n’a plus sa place dans le pays et que, François Bozizé et ses enfants, oncles, tantes et petits-enfants qui bombent leurs biceps entre temps, puissent purger leur peine. La communauté internationale est ferme sur ce point. La CPS qui dispose de tous les dossiers musclés sur les crimes commis par Bozizé et ses complices, reste toujours déterminée à peaufiner la traduction urgente de ses scélérats patentés à la justice dans les jours à venir.

Si tel est le cas, l’Autorité Nationale des Elections (ANE) est bien située pour que le dossier de candidature et celui des autres candidats qui sont des potentiels clients de la justice, soient mis en berne, l’histoire de les déclarer inéligibles conformément au Code électoral.

C’est qui est sûr, la Cour Constitutionnelle va jouer pleinement son rôle, pour ne pas céder le boulevard à des aventuriers truands qu’ils puissent se présenter à ces différentes candidatures électorales.

La meilleure option de pacifier le pays après ces différentes crises traversées, c’est la justice. Et donc, l’impunité n’a plus sa place et les victimes viennent de démontrer clairement que leur souhait est de voir les Bozizé en cachot. Les sangs versés, les tortures inhumains, des emprisonnements superflus,  les deniers publics volés…C’est l’ensemble des crimes que les victimes attendent en ce moment pour que leurs tortionnaires, en commençant par François Bozizé puisse être jugé au plus vite possible.

 @Herman THEMONA, 

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top