Close

Centrafrique : L’or et le diamant, principales activités des jeunes de la Lobaye

Centrafrique : L’or et le diamant, principales activités des jeunes de la Lobaye

MBAIKI, le 03 Mars 2020(RJDH)—Les activités minières sont les plus exercées dans la préfecture de la Lobaye. La plupart des jeunes se lancent dans ce secteur minier pour subvenir à leur besoin.

A Bagandou, localité située à environs 35 kilomètres de Mbaïki considérée comme Inde ou lieu de fétiche est définie autrement par Georges Mbiko, maire de la commune, « si vous venez à Bagandou, ce n’est pas mystique. Bagandou est comme tous autres villages de la RCA, et ce mot Inde cela me parait blizzard. C’est une manière de nous épargner des opérateurs économiques et pour qu’il n y ait pas de développement. Les activités ici dans la comme tourne pour la plupart autour de l’or et le diamant », dit-il.

 Claude Francis Junior Zomotokra, artisan minier de Mobouma à Bagandou vit grâce aux activités minières. Car selon lui, « c’est l’une des activités dans notre pays qui donne de l’argent. On travaille artisanalement et il arrive parfois qu’on gagne ou on perd. Grâce à cette activité, je nourris ma famille, j’assure la scolarité de mes enfants et leur santé».  

Même si l’exploitation se fait artisanalement, Moussa Abbas, collecteur agrégé à Boda se plaint pour la simple raison que les bureaux d’achat sont absents dans les localités depuis plusieurs années. Ce qui ralentit la vente des diamants et l’or dans cette partie du pays déclarée conforme au Processus de Kimberly.

En réponse sa préoccupation, le Coordonnateur du Comité National du suivi de processus de Kimberly Jean Biandjia a annoncé l’arrivée prochain d’un bureau d’achat SODIAM, société de diamant dans la ville de Boda, « bientôt le bureau d’achat SODIAM va s’installer à Boda, c’est une très bonne chose. Parce que partout où nous avons sillonné, les bureaux d’achat sont absents », a annoncé le coordonnateur Jean Biandjia.

Pour avoir l’œil sur les activités minières dans les zones déclarées conformes, le Ministère des Mines et de la Géologie et le Processus de Kimberly ont procédé à la mise en place des comités locaux de suivi des activités dans les régions. Les zones de l’ouest ont été déclarées par le Processus de Kimberly zones vertes.

Judicaël Yongo

Avec: RJDH

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top