Close

Centrafrique : « Notre compatriote Faustin Archange Touadera a fait ses preuves », répond S.M. Sarandji à l’opposition

Centrafrique : « Notre compatriote Faustin Archange Touadera a fait ses preuves », répond S.M. Sarandji à l’opposition

BANGUI, le 25 novembre 2020(RJDH)—-Dans une interview exclusive accordée au RJDH, l’ancien premier Ministre Simplice Mathieu Sarandji, se félicite de bilan de quatre ans et demi de Touadera contrairement à l’opposition qui dresse un « bilan mitigé ». Selon lui, le président de la République qui sollicite le suffrage du peuple, « a fait ses preuves » et « il va gagner », déclare-t-il.

RJDH : Mathieu Simplice Sarandji bonjour !

SMS : bonjour !

RJDH : Il nous reste pratiquement quelques semaines pour les élections du 27 décembre prochain, comment vous appréciez ce processus en cours.

SMS : C’est un sentiment de joie, de plaisir, de fierté d’avoir respecté la volonté du peuple. Le peuple quand il a voté la Constitution a décidé que le Chef de l’Etat soit élu pour 5 ans. Je me réjouis pour cela.

RJDH : Donc selon vous, le bilan du premier mandat du chef de l’Etat est un satisfecit, c’est pourquoi, vous voulez solliciter encore la confiance du peuple pour le deuxième mandat.

SMS : Ce n’est pas moi qui le dit ! Mais, c’est la pensée du peuple, le peuple ne veux pas qu’il y’ait ce changement systématique du président de la République. « Notre compatriote Faustin Archange Touadera a fait ses preuves », qui va dire le contraire. Il a été élu, il a prêté le serment le 30 mars 2016, il a travaillé pendant 4 ans et bientôt, c’est la fin de sa première mandature, il sollicite le suffrage du peuple mais, je suis convaincu que le peuple n’est pas aveugle, le peuple observe, le peuple centrafricain est mature, il s’est faire la différence entre le bien et le mal. Je suis convaincu que le candidat que je soutien dans le cadre de mon parti politique dénommé Mouvement Cœurs Unis avec la plateforme Beoko en occurrence Faustin Archange Touadera, il va gagner.

RJDH : Que répondez-vous à l’opposition qui dit que le bilan de Touadera est mitigé.

SMS : C’est de bonne guerre ! C’est tout à fait normal que je m’inscrive en faux contre la meilleure prestation du président Faustin Archange Touadera. On a vu le peuple, on ne peut pas le rouler dans la farine permettez-moi cette expression ! Il sait observer, il sait ce que le président a fait pendant les quatre années et demi. Personne ne peut me démentir. La liste est longue, je ne prendrais pas le risque de citer ces réalisations là comme ça.

RJDH : La COD 2020 pense que le processus est mal mené et craint un hold-up électoral. Qu’en pensez-vous ?

SMS : On est habitué à cela ! Il faut respecter ce qui a été édicté par le ministère tout comme la volonté du peuple. Le peuple a dit, le 27 décembre nous irons aux élections, nul n’est au-dessus du peuple et de la Constitution. Nous sommes un pays du droit, un pays démocratique quand on parle de la démocratie, c’est d’abord respecter la volonté du peuple et donc le peuple a décidé que les élections se tiennent le 27 décembre.

RJDH : Les partis politiques disent que vous avez tissé des relations avec des groupes armés pour faciliter le terrain, comment réagissez à cette position.

SMS : Je tiens à vous dire que ceux qui tiennent ces propos-là, je ne veux pas être méchant. En 2012 vous étiez là, vous ête jeune et vous avez bien observé ceux qui battaient le bac pour se tenir à l’idée de Seleka en République Centrafricaine. Ce sont ceux-là aujourd’hui qui taxent le Président Touadera d’être en complicité avec les groupes armés alors qu’hier, ils soutenaient ces rebelles. Tout le monde le sait, lorsque les groupes armés s’introduisaient dans notre pays, est ce que le président Touadera était encore aux affaires ? Non ! Il était premier Ministre mais après leur entrée, il a quitté pour le céder à Me Tiangaye, mais aujourd’hui on vient taxer le président Touadera d’être en complicité avec les rebelles. Allez-y comprendre, moi je suis leader d’un parti politique, le MCU et je n’ai jamais pris mon téléphone pour négocier avec un leader d’un groupe armé.

RJDH : Monsieur Simplice Mathieu Sarandji quel est le niveau de collaboration entre le président Touadera et l’ancien président François Bozize.

SMS : Le président Touadera n’a pas de problème personnel avec quiconque. Moi je suis proche du président, il n’a jamais médit l’ancien président Bozize.

RJDH : Vous soutenez la candidature du président Touadera, vous êtes le directeur national de la campagne du MCU et vous voulez encore convaincre le peuple centrafricain pour le second mandat. Alors, sur quel projet de société que le MCU veut une fois de plus solliciter le suffrage du peuple le 27 décembre prochain.

SMS : Je n’ai pas besoin de convaincre les électeurs. Comme je l’avais dit au début, le peuple sait faire la distinction du bien et du mal, du vrai et du faux. Le moment viendra, nous ne sommes pas en campagne c’est eux-mêmes qui vont toucher du doigt, la réalité de ce que le président Touadera a eu à faire dans l’intérêt du peuple centrafricain.

RJDH : Monsieur Simplice Mathieu Sarandji, le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme vous remercie !

SMS : Merci à vous.

Propos recueillis par Judicaël Yongo.

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top