Close

centrafrique : opérations du désarmement volontaire à Bria, 166 armes collectées, et 206 combattants désarmés


Les opérations du désarmement volontaire des ex-combattants se poursuivent dans la localité de Bria, dans la préfecture de Haute-Kotto. À ce jour, environ 166 armes sont collectées, et 206 combattants désarmés. Les opérations se poursuivent volontairement, selon l’officier en charge de l’opération.

Huit jours après son démarrage dans la localité de Haute-Kotto, les opérations du désarmement et de la démobilisation des combattants se poursuivent dans la localité de Bria plus ou moins avec succès. Selon le capitaine Guy-Sylvère Ngoni en charge de l’opération, 166 armes de guerre ont déjà été collectées par son équipe, et 206 combattants ont déposé les armes volontairement, parmi eux, une dizaine des femmes.

« Nous continuons toujours de discuter avec l’UPC et les Anti-Balaka… Nous nous travaillons sur la base des listes que les groupes armés nous ont remise. Donc, ça s’arrêtera effectivement le 24 septembre. Si jamais, nous recevrons d’autres listes, ou si d’autres groupes manifeste sa volonté de pouvoir désarmer, nous allons toutefois planifier l’opération à leur égard », a déclaré le capitaine Guy Sylvère Ngoni sur les antennes de la radio Ndékèluka.
.
Notons que parmi les groupes armés actifs dans cette région du centre nord, seulement quatre ont manifesté leur désir de désarmer partiellement et volontairement leurs combattants. Parmi eux, on peut citer le FPRC, le MLCJ, le RPRC et le MPC. La milice Anti-Balaka et le mouvement UPC n’avaient pas remis des listes de leurs combattants à désarmer.



Par : S. A. DERYO DJERAMBAYE

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top