Close

Centrafrique : Oui, la covid-19 peut se transmettre aussi à travers la poussière

Centrafrique : Oui, la covid-19 peut se transmettre aussi à travers la poussière

BANGUI, le 19 novembre 2020(RJDH/Fact-Checking) —-Une rumeur circule de bouche à l’oreille dans les ménages faisant état d’une éventuelle transmission du coronavirus par la poussière. Cette rumeur soutient que : « Le virus du covid-19 se transmet par la poussière », n’est pas forcément fausse selon les spécialistes de la santé.

Selon notre recherche sur le site officiel de l’Oms, la COVID-19 est causée par le virus SARS-CoV-2, qui se propage au sein la population, essentiellement par le biais d’un contact étroit avec une personne infectée.

Le virus peut se propager lorsque de petites particules liquides sont expulsées par la bouche ou par le nez quand une personne infectée tousse, éternue, parle, chante ou respire profondément. Ces particules liquides sont de différentes tailles, allant de grosses « gouttelettes respiratoires » à des « aérosols » plus petits.

On peut aussi contracter la COVID-19 lorsque le virus entre dans la bouche, le nez ou les yeux, une situation plus probable lorsque les personnes sont en contact direct ou étroit (moins d’un mètre de distance) avec une personne infectée. Selon les données actuellement disponibles, le virus se propage principalement par des gouttelettes respiratoires entre personnes qui sont en contact étroit les unes avec les autres.

Possibilité d’une contamination du covid-19 à travers la poussière

La transmission par aérosols (par la poussière) peut se produire dans des contextes spécifiques, en particulier dans des espaces intérieurs, bondés et insuffisamment ventilés où une ou plusieurs personnes infectées passent de longs moments avec d’autres personnes. Plus de détails consulter le lien https://www.who.int/fr/news-room/q-a-detail/q-a-how-is-covid-19-transmitted?gclid=Cj0KCQiA48j9BRC-ARIsAMQu3WRzeycERMVF4zKCy6LAxLuS09kS_4J5gCF_u-A2pUvnXN6sgyjHlisaAnjkEALw_wcB

La poussière constitue un risque là où il y’a une forte concentration humaine selon Pascal Bakamba, médecin au centre de prise en charge de COVID-19 au CHU de l’Amitié Sino-Centrafricaine de Bangui.

En réponse à cette question, Docteur Pascal Bakamba a précisé que : « A priori les poussières ne peuvent représenter un risque significatif que dans les lieux fermés et où il y a une forte concentration humaine et sans traitement d’air ».

Même si la possibilité reste faible, la poussière est source de nombreuses maladies, surtout en cette période de saison sèche.

Protégeons-nous tous contre cette pandémie en respectant les mesures préventives en portant correctement son masque de protection, en se lavant les mains après chaque contact.

A. Rocard Maleyo/Rédaction du Fact-checking Centrafrique (AFC)

Retrouvez nos articles de vérifications des rumeurs sur la covid-19 sur RJDH.org et cliquer sur l’onglet Fact-checking.+

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top