Close

Centrafrique : Sylvain Patassé invite la population à respecter les mesures prises pour la riposte contre le Covid-19

Centrafrique : Sylvain Patassé invite la population à respecter les mesures prises pour la riposte contre le Covid-19

BANGUI, le 05 avril 2020(RJDH)—- Suite aux mesures prises par le gouvernement pour la riposte contre le coronavirus en Centrafrique, la famille Patassé a annulé la célébration du neuvième anniversaire du décès de l’ancien président Ange Félix Patassé. Sylvain Patassé, le fils du feu président à l’occasion de la journée, exhorte les centrafricains à prendre au sérieux et respecter les mesures contre cette pandémie de Covid_19. Il l’a dit dans une interview accordée au RJDH, samedi 04 avril 2020 à Bangui.

La journée commémorative du décès de l’ancien président de la République Ange Félix Patassé, a été annulée pour des raisons liées à la pandémie du coronavirus. La famille à l’occasion de la journée, invite les centrafricains à respecter les mesures prises par le gouvernement, « compte tenu de la pandémie du Covid 19, la famille Patassé a jugé mieux d’annuler cette cérémonie commémorative du neuvième anniversaire du président Patassé. Puisse qu’aujourd’hui, c’est vraiment triste ce que nous suivons ailleurs. Donc nous ne pouvons pas prendre le risque d’exposer nos compatriotes à cette pandémie qui est en train de ravager le monde », a justifié Sylvain Patassé, un des fils de l’ancien président.

« Le président Patassé a travaillé beaucoup pour ce pays, la République Centrafricaine. Il a commencé en tant que ministre, premier ministre, chef de l’Etat. Et aujourd’hui, il n’est plus parmi nous, c’est pour cela qu’à chaque année, nous nous mobilisons pour célébrer cette date », a-t-il ajouté.

Il demande au peuple centrafricain de prendre au sérieux la pandémie de Coronavirus. Parce que certaines personnes ne sont pas conscientes de cette maladie, insiste-t-il. L’ancien président est mort le 05 avril 2011 après avoir dirigé ce pays de 1993 à 2003. Il a été chassé du pouvoir par le général François Bozize le 15 mars 2003 après un coup d’Etat.

RJDH

Avec: RJDH

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top