Close

Centrafrique : Talitha Koum éclabousse le ministre Kazagui suite à ses stupidités contre le régime de Touadéra

Bangui, le 12 sept. 20

Le Mouvement Talitha Koum que dirige Blaise-Didacien Kossimathi vient de rendre public, une déclaration ce 12 septembre 2020 dans laquelle, il étale au grand jour, la politique d’autruche incarnée par un loup dans la bergerie du MCU.  Le libellé de cette déclaration musclée fait suite aux agitations irresponsables et hypocrites du ministre Kazagui contre le régime du président Touadéra. Lepotentielcentrafricain.com vous publie l’intégralité de ladite déclaration.

 

DECLARATION

Centrafricaines, centrafricains, très chers compatriotes,

A l’heure où le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République Chef de l’Etat s’emploie avec toute sa volonté et sa dernière énergie à relever la RCA du chaos dans lequel certains de nos compatriotes bien connus l’ont plongé, nous constatons avec amertume et regret le comportement rétrograde de certains fils du pays mus par des intérêts égoïstes et mesquins qui malheureusement demeurent dans une logique du jusqu’auboutisme de destruction du pays.

Ces compatriotes auxquels le Chef de l’Etat a pourtant placé sa confiance en les nommant à de hautes fonctions de responsabilité, abusent de la confiance non seulement de la plus haute autorité mais aussi et surtout celle du peuple souverain.

Ils rament à contre-courant des valeurs pourtant prônées par le Professeur TOUADERA à savoir la rigueur, l’intégrité, l’efficacité et la redevabilité et l’esprit de sacrifice, guidés par l’appât du gain facile, se comportent tels des conquistadors en terrain conquis et mettent en coupe réglé les pans de l’administration placés sous leur gouverne.

Le cas patent du Ministre de la Communication et des médias Détournements, Ange Maxime KAZAGUI est le plus récent.

Ce compatriote qui brille par son incompétence se comporte tel un loup dans la bergerie en empoisonnant l’environnement professionnel à ses collaborateurs qui, lassés par ce tyran des temps modernes ont décidé de se liguer pour faire face à l’autocrate déclaré.

Les faits et forfaits imputables à KAZAGUI ne se font plus compter.

  • Détournement et vente de véhicule de commandement d’un Directeur Général
  • Faux en écriture et détournement de matériels et équipements destinés à la réhabilitation de la Radio et Télévision Centrafricaine ainsi qu’à la réhabilitation de la Colline de la Panthère
  • Détournement des matériels destinés aux travaux d’installation de la station de Boali, de la Presse présidentielle et de la station de Mbaiki.

Outre ces faits scandaleux, le Ministre KAZAGUI excelle dans le népotisme et le copinage sans compter des actes immoraux d’utilisation des locaux de service à des fins sentimentales.

Au lieu de se ressaisir et faire amende honorable en présentant son mea culpa au peuple, KAZAGUI opte pour un bras de fer avec non seulement le pouvoir du Président TOUADERA qu’il a décidé de combattre en faisant le jeu de l’opposition mais surtout cherche à museler le peuple dans ses revendications légitimes en lui interdisant l’accès aux médias de l’Etat.

L’heure n’est plus à l’impunité. Les centrafricains exigent des plus hautes autorités la mise à disposition de la justice du Ministre KAZAGUI pour qu’il réponde des nombreuses forfaitures qui lui sont reprochées.

Une mobilisation se tiendra dans les tous prochains jours pour montrer à Ange Maxime KAZAGUI le mécontentement du peuple et sa détermination à sauvegarder les acquis démocratiques et faire face aux brebis galeuses qui veulent contrecarrer la marche en avant de la République Centrafricaine.

Comme disent les latins « PRETIUM SENTENSIMUM SED IMPERATOR FUR DIEM » autrement-dit « Cent jours pour le voleur mais seulement un jour pour le propriétaire ».

Fait à Bangui, le 12 Septembre 2020.

Le Coordonnateur du Réseau National de Talitha Koum Centrafrique, Membre du Réseau International de Talitha Koum Basé à Rome en Italie.

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

Le potentiel centrafricain

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top