Close

Centrafrique : Théodore Jousso a le meilleur profil et en bonne voie pour briguer la Direction générale de l’ASECNA

A un mois de l’élection pour la désignation du Directeur général de l’Asecna, la bataille pour la succession du directeur sortant, le nigérien Mohamed Moussa fait déjà rage entre les Etats membres. Officiellement prévue le 14 septembre 2020 à Niamey (Niger), l’élection est finalement délocalisée à Dakar où se trouve le siège de l’Asecna.

Les pays (Centrafrique, Mauritanie, Cameroun et Tchad) des candidats au poste du directeur général de l’ASECNA  se sont entendus en bloc pour récuser Niamey. Ce, au prétexte que le Niger ne pourrait pas être juge et partie c’est-à-dire, organiser l’élection et avoir un candidat en même temps. Finalement, le Conseil d’Administration de l’Asecna a accepté leur proposition, surtout que qu’avec l’attaque terroriste survenue au Niger dans laquelle huit personnes (six français et deux Nigériens) avaient été tués. Donc, le Niger notamment sa capitale Niamey, n’est plus très sûre avec sa situation sécuritaire fragile.

En tout cas, c’est le branle-bas de combat politique et diplomatique dans tous les Etats-membres pour remporter le fauteuil de Directeur général de l’Asecna. Cinq postulants sont en lice dont le Dg sortant, le Nigérien Mohamed Moussa, candidat à sa propre succession. Pour l’éjecter, il y a le Tchadien Mahamat Awaré Neissa, le Centrafricain Théodore Jousso, le Mauritanien Hassen ould Ely et le Camerounais Zoa Etoundi. Mais le candidat nigérien Mohamed Moussa, qui entend vendre son âme par tous les moyens possibles, ne manque de parrains au sein de la sous-région. En sa qualité de Dg sortant, le nigérien aurait réussi à embarquer dans son habitacle de campagne, certains Chefs d’Etats et ministres des Transports aériens. Le reste est un secret de bord !

Malgré les agitations de parrainage du Dg sortant de l’Asecna, le Centrafricain Théodore Jousso serait en bonne position pour briguer le poste. Au siège de l’Asecna à Dakar comme dans les autres pays membres, plusieurs spécialistes de l’aviation civile soutiennent que le candidat centrafricain Théodore Jousso a le meilleur profil pour remplacer le nigérien Mohamed Moussa. Ingénieur des bases aériennes ayant obtenu son diplôme en France, l’ancien ministre centrafricain des transports et de l’aviation civile est « un homme trop technique », signalent les techniciens en la matière.

D’ailleurs ajoutent-ils, ses qualités techniques et ses capacités professionnelles lui ont valu d’être plusieurs fois ministre et conseiller à la Présidence centrafricaine. Selon un ancien cadre sénégalais de l’Asecna, Théodore Jousso présente des atouts qu’on ne retrouve chez aucun autre candidat. Certains hauts cadres de l’Asecna parlent de la candidature des autres challengers à Théodore Jousso qui, malheureusement, ne disposent de la poigne pour conduire l’Asecna.

@Le TEMOIN, 

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top