Close

Centrafrique : Vrai, le manque d’eau potable est un risque de propagation du coronavirus

Centrafrique : Vrai, le manque d’eau potable est un risque de propagation du coronavirus

BANGUI, le 25 novembre 2020(RJDH/Fact-Checking)—–Ces inquiétudes et interrogations ont circulé ces derniers temps dans les ménages à Bangui, surtout à l’approche de la saison sèche. Le manque d’eau potable est un risque de propagation de la Covid-19.

Les mesures de prévention contre le Coronavirus mettent plus l’accent sur une grande utilisation de l’eau potable. Notamment pour se laver fréquemment les mains avec du savon et pour nettoyer des masques à multiple utilisation. Un constat de propagation du virus est fait du fait de la rareté d’eau courante. Ce qui est confirmé par des spécialistes de santé en Centrafrique, surtout en cette période de saison sèche qui s’annonce et qui pourrait être l’un des facteurs de propagation du virus.

Le Dr Patrice Felema, chargé de communication au ministère de la santé publique a confirmé le risque potentiel de la propagation du Coronavirus du fait de la rareté d’eau potable en ces termes: « Nous constatons que le centrafricain souffre énormément quant à la disponibilité de l’eau en cette période de saison sèche qui est en passe de remplacer la saison actuelle. Les quelques points d’eau disponibles dans les quartiers ne suffisent pas généralement à satisfaire tout le monde.  L’apport en eau est d’une énorme nécessité pour se protéger et restreindre le champ de propagation du virus par le lavage des mains et la stérilisation des surfaces ».

L’Organisation Mondiale de la Santé quant à elle a rappellé la nécessité de l’eau dans cette lutte commune contre le Coronavirus en insistant sur la volonté des gouvernements à favoriser son accès pour les populations vulnérables.

En Centrafrique, une personne sur trois (1/3) bénéficie d’une accessibilité à l’eau potable en ce temps pandémique d’après un rapport général des structures humanitaires.

Selon le dernier rapport humanitaire de OCHA mise à jour le 13 novembre 2020 et accessible au lien https://reports.unocha.org/country/car/, le secteur avec le plus de personnes en besoin est ainsi la protection, suivi de la santé, l’eau hygiène et assainissement (EHA). Plus de 40% des ménages centrafricains se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire et plus précisément en eau potable.

Leo Papy Benam /la rédaction de Fact- checking(AFC)

Vous voulez vérifier une information qui vous parait douteuse ou fausse ? Contacter notre rédaction au +236 75 38 58 52, 75 42 33 32 ou contacter directement l’émission : « Eke sioni sango » de la radiofréquence RJDH +236 72 2795 20.Ecrivez-nous aussi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rjdh

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top