Close

Centrafrique:l’ONU condamne les attaques contre la MINUSCA

Le chef de l’ONU et le Conseil de sécurité ont condamné les attaques perpétrés samedi contre la MINUSCA – la Mission des Nations en République centrafricaine (RCA) – au cours desquelles un Casque bleu a été tué.

Le 15 mars, des éléments anti-Balaka ont attaqué la ville de Grimari, dans la préfecture de la Ouaka, située dans le centre du pays. Les Casques bleus de la MINUSCA ont affronté les assaillants. Un soldat de la paix burundais a été tué.

Le même jour, des éléments présumés du Rassemblement patriotique pour le renouveau de la Centrafrique (RPRC) et du Parti du Rassemblement de la nation centrafricaine (PRNC) ont attaqué une patrouille de la MINUSCA sur l’axe reliant les localités de Ndélé et Birao, dans la préfecture de Bamingui-Bangoran, située dans le nord-est de la RCA. Un Casque bleu pakistanais a été blessé durant cette attaque.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité des Nations Unies ont fermement condamné les attaques menées par les groupes armés contre la MINUSCA. Le Conseil a également condamné les « provocations et incitations à la violence » à l’encontre de la mission onusienne.

Possibles crimes de guerre

M. Guterres et le Conseil de sécurité ont rappelé que les attaques contre les Casques bleus des Nations Unies peuvent constituer un crime de guerre au regard du droit international. Ils ont appelé le gouvernement centrafricain à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les auteurs et responsables en justice.

Rappelant à toutes les parties leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, les membres du Conseil de sécurité ont également fermement condamné le meurtre d’un membre du personnel national de la MINUSCA à Ndélé le 7 mars dernier.

« Le Secrétaire général réaffirme la détermination de la MINUSCA à avancer dans la mise en œuvre de son mandat, en particulier pour protéger les civils et contribuer à faire avancer le processus politique en République centrafricaine », a souligné son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dans la nuit de lundi à mardi.

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré leur plein appui à la MINUSCA et ont exprimé leur profonde reconnaissance aux pays qui fournissent des contingents et des effectifs de police à l’opération de paix onusienne.

Ils ont réitéré leur ferme appui au Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU dans le pays, Mankeur Ndiaye, et à la MINUSCA « pour aider les autorités centrafricaines et le peuple centrafricain dans leurs efforts pour instaurer une paix et une stabilité durables », conformément au mandat que lui a confié le Conseil de sécurité dans sa résolution 2499 (2019).

ONU

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top