Close

Central Africa Backbone: la fibre optique pour relier le Sud-Cameroun et le Nord-Congo

Publié le :

Dans le cadre de la réalisation de la seconde phase du projet Central Africa Backbone (CAB) (en français Projet Colonne vertébrale Afrique Centrale), les gouvernements congolais et camerounais viennent de lancer les travaux d’interconnexion à fibre optique près de leur frontière sur environ 350 kilomètres. Lesdits travaux sont financés à hauteur de 66,5 millions d’euros par la Banque africaine de développement (BAD)

Avec notre correspondant à Brazzaville, Loïcia Martial

Les travaux lancés au poste frontalier de Ntam sont exécutés par deux sociétés chinoises. Ils visent à combler un déficit, car selon les experts de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), le taux de pénétration Internet est à peine de 12% dans la sous-région.

Le projet d’interconnexion qui vient de démarrer fait déjà la joie des populations bénéficiaires. « Ce projet est une forme de désenclavement de notre arrière-pays parce qu’il va permettre de nous mettre en contact permanent avec les populations des autres pays limitrophes », se réjouit un habitant de la ville de Souanké (côté congolais) qui a requis l’anonymat.

Il est surtout salué par les autorités gouvernementales préoccupées par le désenclavement de l’hinterland du Nord-Congo et du Sud-Cameroun. « Le réseau des télécommunications permet de relier les peuples ; mais également d’ouvrir des opportunités d’emplois surtout à la jeunesse », nous explique Mohamadou Saoudi, secrétaire général du ministère camerounais des Télécommunications.

« Ce réseau à très haut débit à fibre éviterait au Congo et au Cameroun d’emprunter les routes internationales pour leur connectivité. Ici (au niveau de la frontière), c’est une infrastructure critique que nous sommes en train de construire », renchérit Léon Juste Ibombo, ministre congolais des Postes et Télécommunications.

Le Congo et le Cameroun sont connectés depuis mars dernier par une route bitumée financée, comme le projet d’interconnexion, par la Banque africaine de développement (BAD).

À lire aussi : Au Gabon, travaux de déploiement de la fibre optique vers la Guinée et le Cameroun

► Le projet Central African Backbone sur le site de la Banque mondiale

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top