Close

Coronavirus au Maroc : les vaccins de la Chine testés à Rabat et Casablanca

Les villes marocaines de Rabat et Casablanca devront abriter les premiers essais cliniques du vaccin développé par les laboratoires chinois Sinopharm. Ces tests sont prévus au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rabat et celui de Casablanca, puis à l’hôpital militaire de Rabat.

Des dizaines de volontaires ont été choisis pour cette première expérience. Il s’agira de procéder à des essais cliniques avec la participation des Centres hospitaliers universitaires de Rabat et Casablanca, puis l’hôpital militaire de Rabat. Selon Hespress, ces essais cliniques sont le fruit de la coopération bilatérale entre le Maroc et la Chine en matière de lutte contre le Coronavirus.

Convoquant le récent échange entre le roi du Maroc, Mohammed VI, et le président chinois, Xi Jinping, Hespress, qui est revenu sur les relations de forte coopération entre les deux pays, a indiqué que le Maroc enverra une équipe de chercheurs afin de se coordonner au niveau des expériences chinoises liées au Covid-19. Toujours selon le journal qui cite des sources diplomatiques, « cette coopération permettra au royaume d’obtenir la quantité suffisante du vaccin anti-virus en cas d’émergence de résultats positifs, pour les essais cliniques ».

L’avantage pour le Maroc de participer à ces essais cliniques, c’est qu’ils garantissent au royaume la priorité sur l’acquisition du vaccin. « La troisième phase, qui commence aussi au Maroc impliquera environ un millier de volontaires et permettra aux chercheurs et scientifiques de collecter des données sur l’efficacité des vaccins potentiels pour obtenir les approbations et licences finales avant de passer à la phase de fabrication », indique Hespress.

Toujours selon le journal, les essais cliniques de ce vaccin sont entrés dans la troisième phase aux Emirats Arabes Unis, dans le cadre d’un partenariat avec Sinopharm. Outre la Chine et les Emirats Arabes Unis, le Pérou et l’Argentine participent également à la conception de ce vaccin potentiel contre le Coronavirus, reprend le journal, qui indique que le Président chinois a assuré qu’une fois que le vaccin sera développé et utilisé en Chine, il deviendra un bien public mondial, avec une priorité sur l’Afrique.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top