Close

Coronavirus au Zimbabwe: des mesures sanitaires pour «museler», selon l’opposition

La façon dont les autorités réagissent -depuis que nous avons lancé cet appel à manifester le 30 juillet- montre que le gouvernement est totalement paranoïaque, que le gouvernement a peur de voir les citoyens dans la rue s’exprimer. Ces nouvelles mesures pour limiter la propagation de la Covid-19 n’ont rien à voir avec la lutte contre la pandémie. Ce couvre-feu n’a absolument aucune justification scientifique dans un pays où les hôpitaux sont fermés, car le personnel n’est pas payé, dans un pays où les médecins n’ont toujours pas reçu de matériel pour se protéger des mois après le début de l’épidémie. Alors que le gouvernement prétend, aujourd’hui, qu’il est en train de s’attaquer à la pandémie -alors que le minimum n’a même pas été mis en place- montre que ce couvre-feu n’a rien à voir avoir le coronavirus. Il s’agit tout simplement d’une mesure pour écraser toute opposition.

Sungai Mazando, porte-parole du parti Transformer le Zimbabwe

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top