Close

Coronavirus en Iran : l’ultimatum de l’administration Trump

Face à l’épidémie du coronavirus qui continue de dicter sa loi dans la République Islamique d’Iran et particulièrement dans les maisons d’arrêt du pays, le chef de la diplomatie américaine a donné de la voix. Ce mardi 10 mars, Mike Pompeo a demandé aux autorités du pays de libérer dans les plus brefs délais les ressortissants américains incarcérés dans les prisons.

«Les informations selon lesquelles le Covid-19 s’est propagé dans les prisons iraniennes sont très troublantes et n’exigent rien de moins qu’une libération immédiate et totale de tous les ressortissants américains», a fait notamment savoir l’officiel américain par le canal d’un communiqué. Pour le Secrétaire d’Etat américain, le maintien en détention de ses compatriotes dans ce contexte d’épidémie viole les droits élémentaires de ces derniers.

Violation de la dignité humaine?

 «Leur maintien en détention dans des conditions qui ne cessent de se détériorer va à l’encontre de la dignité humaine la plus élémentaire», a indiqué Mike Pompeo. «Les États-Unis tiendront le régime iranien pour directement responsable pour tout décès d’un Américain», a ajouté le collaborateur de  Donald Trump. Il n’a pas manqué d’annoncer que le pays s’exposerait à des représailles s’il n’accédait pas à la demande faite par l’administration Trump.

Notons que l’officiel américain a lancé un message à l’endroit des pays qui envisagent voler au secours de l’Iran. Ils leur demande d’exiger en contrepartie la libération de leurs ressortissants «injustement détenus». Rappelons qu’entre les deux pays, les relations ont toujours été tendues sur le plan politique. L’économie iranienne fait objet d’une multitude de sanctions prononcées par les Etats-Unis.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top