Close

Coronavirus: l’Arabie saoudite suspend la Omra, le petit pèlerinage musulman

L’Arabie saoudite a suspendu « temporairement » la Omra, le petit pèlerinage musulman qui peut être entrepris tout au long de l’année, pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus. L’Arabie saoudite a confirmé son premier cas de la maladie en début de semaine.

La décision de suspendre temporairement la Omra concerne les « citoyens (saoudiens) et les (résidents) étrangers » et vise à « assurer la sécurité des foules », explique l’agence SPA, citant une source au sein du ministère de l’Intérieur. Elle intervient après la suspension de l’octroi de visas pour la Omra jeudi 27 février.

La mesure concerne les deux villes saintes de La Mecque et Médine, « qui connaissent un flux permanent et intense de foules humaines, ce qui rend la sécurisation de ces foules de la plus haute importance », a justifié la source. Elle fera l’objet d’un « réexamen de façon permanente » et sera « annulée dès lors que les raisons qui l’ont justifiée disparaîtront », a-t-elle précisé.

Un cas de coronavirus dans le pays

Le ministère saoudien de la Santé a confirmé lundi 2 mars un premier cas de nouveau coronavirus dans le royaume, une personne testée positive après son retour d’Iran. Plus de 150 cas ont été enregistrés dans le Golfe, la plupart des personnes revenues de la République islamique, un des plus importants foyers de l’épidémie dans le monde.

Le petit pèlerinage prévoit notamment la visite de la grande mosquée de la Mecque et celle du Prophète Mohammed à Médine. Ce n’est pas un acte obligatoire pour les musulmans, mais il est souvent une manière de se préparer au Hajj, « grand » pèlerinage qui est à faire au moins une fois dans sa vie.

►À écouter aussi : Religions du monde – Le Coran des historiens ou « le Coran avant l’islam »

En 2003, l’Arabie saoudite avait suspendu l’octroi de visas pour la Omra mais seulement à certains pays d’Asie en raison du SRAS. En 2009, le royaume saoudien avait envisagé d’annuler le pèlerinage du Hajj à cause de la grippe H1N1.

(Avec AFP)

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top