Close

Coronavirus: Le PCB fustige la tiédeur des mesures prises par Talon et fait trois recommandations

Le Parti communiste du Bénin (PCB), dans un communiqué, fustige la tiédeur dans la réaction du gouvernement béninois face au Covid-19 et fait des recommandations. Le Coronavirus est un nouveau défi pour l’humanité. Alors, tout le monde a pensé que le gouvernement béninois a saisi la gravité de la situation tenant un conseil extraordinaire des ministres le mardi 17 mars 2020. Selon le Parti communiste du Bénin (PCB), «ce n’est pas le cas ». Pour ce parti politique, «on a simplement assisté à des recommandations, à des exhortations à l’endroit de populations analphabètes que l’on sait pétries de préjugés que notre classe politique dirigeante a entretenus et cultivés depuis des décennies ».

Alors, le PCB estime qu’il y a des questions qui se posent : «le Gouvernement a-t-il conscience de la gravité de la situation ou fait-il exprès ? Pourquoi le Gouvernement laisse-t-il ouvertes les écoles où s’entassent des centaines d’écoliers, parfois entre cinq cents et mille ou plus et qui sont des nids de prolifération du virus et de toutes sortes de microbes ? Pourquoi laisse-t-on ouvertes les universités où s’entassent des centaines d’étudiants dans des amphis surpeuplés ? Le Gouvernement ne dit rien des prochaines mascarades d’élections communales et municipales avec déjà une précampagne en cours, occasions des meetings, salutations et donc de contagion de masses ? ».

Des recommandations

Pour le PCB, «le gouvernement ne prévoit rien pour faire face aux graves menaces qui pèsent sur les activités de survie de milliers et millions de petites gens qui seront bientôt impactées par les mesures de sécurité qui s’imposeront nécessairement ». Alors, il appelle le peuple béninois à «l’unité pour faire face au péril ». Il demande en conséquence au gouvernement de prendre en compte la gravité de la situation et de prendre des mesures fortes qui protègent la population.

Le parti recommande au gouvernement de Patrice Talon d’annuler et/ ou «reporter tout de suite les élections exclusives et frauduleuses en préparation de mai 2020 », de «fermer les écoles, les universités, les églises, les mosquées, les temples et interdire tous les grands rassemblements propagateurs du virus ».

Le Parti communiste du Bénin (PCB) demande de revoir en collectif budgétaire, le budget annuel de l’Etat en exécution qui «ne peut pas ne pas subir des effets négatifs de la crise sanitaire actuelle pour y intégrer des charges d’aides aux entreprises, aux personnes (agences de tourisme, hôteliers, transporteurs, tenanciers de bars et restaurants, etc.) qui seront frappées de plein fouet dans leurs activités économiques par cette crise ». Selon le parti, sans de telles mesures fortes, le gouvernement va porter «la lourde responsabilité de propagation de ce virus dangereux et mortel ».

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top