Close

Côte d’Ivoire: la CEI annonce de nouvelles élections des commissions électorales locales

Publié le :

                À moins de deux mois de l’élection présidentielle en Côte d'Ivoire, la Commission électorale indépendante (CEI) a annoncé son intention d’organiser de nouvelles élections des commissions électorales locales, alors que ces commissions constituaient l’un des points de tension avec l’opposition.
            </p><div readability="76.984886649874">

                                    <p><em>Avec notre correspondant à Abidjan, </em><strong>François Hume-Ferkatadji</strong>

À la mi-juillet, un arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) ordonnait à l’État de Côte d’Ivoire de réformer l’organisation de la Commission électorale indépendante (CEI), et tout particulièrement de ces 558 commissions électorales locales, réparties sur tout le territoire et chargées de faire remonter à l’organe central les résultats du scrutin du 31 octobre prochain.

Les élections des représentants des bureaux des commissions locales « à l’échelon régional, départemental, sous-préfectoral et communal » se tiendront le 15 septembre prochain, a annoncé la CEI dans un communiqué. À ce jour, 98% des 558 commissions électorales locales sont présidées par un membre du parti au pouvoir, le RHDP [Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix].

Les partis d’opposition tout comme la Cour africaine des droits de l’homme, estimaient que cette organisation était déséquilibrée au profit du parti présidentiel. Le porte-parole de la CEI, Emile Ebrottie, affirme toutefois que ces nouvelles élections ne sont pas consécutives à l’arrêt de la Cour africaine, mais sont prévues dans les textes de la CEI.

Le président de la CEI, Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, explique avoir déjà tenté, fin août, de faire réélire les membres de ces commissions locales en convoquant de nouveaux bureaux. Mais l’opposition n’avait pas pris part au mouvement. Le scrutin du 15 septembre fait office de dernière chance. Le PDCI [Parti démocratique de Côte d’Ivoire] va-t-il proposer des listes ? Le principal parti d’opposition n’a pas souhaité communiquer ses intentions.

La question est sensible car il subsiste des désaccords profonds quant à la composition de l’organe centrale de la CEI. « On ne comprends pas l’empressement de la CEI à organiser de nouvelles élections au niveau local, alors que la composition de la commission centrale n’est pas achevée », indique ainsi Jean-Gervais Tchedié, le porte-parole d’EDS, la plateforme de soutien au candidat Laurent Gbagbo.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top