Close

Covid-19 en Côte d’Ivoire : Les propositions de Blé Goudé à Ouattara

En Côte d’ivoire dès le 16 mars dernier et alors que le pays ne présentait qu’une demi-douzaine de cas en son sol, le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, prenait la mesure de la situation et convoquait la tenue d’un  Conseil national de sécurité.  Depuis, de nombreuses mesures avaient été mises en route jusqu’à l’instauration il y une semaine d’un couvre-feu sur l’ensemble du territoire. Cependant pour l’un des opposants au régime et candidat déclaré aux prochaines présidentielles, Charles Blé Goudé, ces mesures n’étaient pas suffisantes.

Des mesures limitées ?

La Côte d‘ivoire au lendemain du 16 Mars, avait six cas déclaré en son
territoire. Le gouvernement Ouattara
réagissant aussitôt prenait la décision de renforcer les mesures de sécurité et
de détection aux différentes portes d’entrées du pays et notamment en son aéroport
d’Abidjan. Les vols en provenance « 
de
pays ayant plus de cent cas confirmés sont suspendues, sauf pour les Ivoiriens
et résidents permanents
 » ; les établissements scolaires et
universités étaient fermées, le diagnostic et la prise en charge des personnes
infectées déclarés gratuits.

Au 24 Mars, en sus de l’état d’urgence déjà en vigueur, les autorités ivoiriennes, décrétait un couvre-feu et un confinement progressif des populations « par aire géographique en fonction de l’évolution de la pandémie ». De nouvelles mesures qui avaient induits la fermeture automatiques des bars , maquis et autres lieux de plaisance et l’instauration de cordons sanitaires entre la capitale économique Abidjan et l’ « intérieur du pays » et la régulation des transports interurbains. Mais le Dimanche dernier, la ministre ivoirienne de la Santé Raymonde Goudou Coffie, annonçait le premier décès à Abidjan, alors que le nombre de cas confirmés montait 165 avec 64 nouveaux cas enregistrés de vendredi à Dimanche.

Blé Goudé conseille Ouattara

Une situation qui avait fait
réagir, le président du Cojep, Congrès panafricain pour la justice et l’égalité
des peuples
, depuis son exil néerlandais. Pour Charles Blé Goudé, le régime en place aurait manqué dans sa gestion
de la crise de faire preuve d’anticipation. Dans un message vidéo publié sur
Facebook ce mardi 31 Mars, ‘’l’opposant
de La Haye’’
avait tenu à énumérer un ensemble de mesures précises qui
selon lui aurait dû faire de la part de l’administration Ouattara l’objet de réflexions approfondies.

Selon, Blé Goudé, le président Ouattara s’investissait un peu trop dans les opérations d’enrôlements de la population pour l’obtention de la CNI et  la révision de la liste électorale ; alors qu’il aurait dû bien plus s’impliquer à trouver des mesures d’accompagnement financiers et économiques qui auraient mieux enclin l’ivoirien lambda au respect strict des mesures de confinement. En l’occurrence, Charles Blé Goudé proposait, le paiement différé pour le temps la crise, des factures de consommation d’énergies, la régulation à la baisse du prix du carburant,  et des aides publiques directes aux entreprises pour leur permettre de faire face et à la baisse des activités et aux émoluments de personnels confinés.

La Nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top