Close

Covid-19 : Kagame appelle l’UA à coordonner les actions de riposte de ses pays membres

Renforcer la coordination entre ses pays membres et avec le groupe des 20, ainsi qu’avec les institutions financières internationales dans les mois à venir pendant l’épidémie de COVID-19. C’est cet important appel qui résume l’intervention du président rwandais Paul Kagame, lors de la téléconférence de l’UA organisée mercredi 22 avril sous la présidence du sud-africain Cyril Ramaphosa.

La coordination évoquée par Kagame viserait à garantir à l’Afrique un espace budgétaire nécessaire pour protéger de la crise de Covid-19 son secteur privé et ses acquis en matière de développement humain.

La réunion de mercredi a également réuni les chefs d’Etat et de gouvernement de la République démocratique du Congo, de l’Ethiopie, du Kenya, du Mali, du Sénégal et du Zimbabwe, ainsi que des chefs d’entreprise africains, rapporte l’agence Xinhua

Kagame a également appelé les membres de l’UA à ne pas « perdre de vue l’importance critique » du début des échanges dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (Zleca) en juillet.

« Les perturbations actuelles du commerce international rendent encore plus important, en ce moment particulier, l’augmentation du commerce et de la production sur notre continent », a averti Kagame.

Au cours de cette réunion, le Rwanda a promis de verser au fonds de l’UA de lutte contre la maladie à coronavirus et au Centre africain de contrôle et de prévention des maladies ( CDC Africa) 500 000 dollars chacun.

Ramaphosa de son côté, et dans le cadre de ses fonctions de président de l’Union africaine (UA), a nommé quatre envoyés spéciaux afin de mobiliser le soutien international aux efforts de l’Afrique pour relever les défis économiques auxquels les pays africains seront confrontés à cause de la pandémie de Covid-19.

Pour rappel, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) a prévenu en mars que la crise actuelle du nouveau coronavirus pourrait sérieusement entraver la croissance déjà stagnante de l’Afrique et entraîner d’énormes pertes de recettes d’exportation.

afrique.latribune

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top