Close

Covid-19: l’Éthiopie inaugure une usine de tests

Publié le :

                L’Éthiopie, qui a 64 300 malades et plus d'un millier de morts du Covid-19, vient d'inaugurer une usine de fabrication de kits de tests confectionnés par une société sino-éthiopienne. Ce site doit permettre d’augmenter fortement le nombre de tests dans le pays afin de contenir la pandémie. Addis-Abeba compte même exporter les kits dans la région.
            </p><div readability="72.939453125">

                                    <p><em>Avec notre correspondant à Nairobi,</em> <strong>Sébastien Németh</strong>

Officiellement, l’usine de BGI Health Ethiopia produira 10 millions de kits de tests par an. Ils seront utilisés en Éthiopie mais également exportés prioritairement en Afrique.

Cette « production locale va avoir un énorme impact dans le renforcement des capacités nationales », estime Yared Agidew, directeur du principal centre de prise en charge des malades à Addis-Abeba. Après une forte hausse du nombre de malades en août et des pointes à plus d’un millier de cas quotidiens, cette mise en service tombe bien.

Capacité de production sans équivalent en Afrique

L’Éthiopie a réalisé plus d’un million de tests depuis le début de la crise, troisième chiffre le plus élevé du continent. Mais, comme la plupart des pays africains, Addis-Abeba souffre de pénurie de tests dont l’importation se fait dans un contexte saturé et où les pays plus riches et plus influents s’imposent.

Plusieurs nations ont, plusieurs fois, déclaré avoir du mal à s’en procurer, ralentissant ainsi le nombre de tests pourtant essentiels pour éviter la propagation du virus. John Nkengasong, du CDC (Centres for Disease Control) Africa, avait d’ailleurs poussé un coup de gueule dans la revue Nature, dénonçant « l’écroulement de la coopération et l’échec de la solidarité internationale, excluant ainsi l’Afrique du marché des diagnostics ».

Aujourd’hui, plusieurs pays ont commencé ou sont proches de fabriquer leurs propres kits, comme l’Algérie, le Sénégal ou l’Ouganda, mais aucun n’a une capacité équivalente à ce que les Éthiopiens annoncent. Addis-Abeba a d’ailleurs prévu d’arrêter ses importations de kits.

►À lire aussi : Coronavirus en Éthiopie: Abiy Ahmed se montre confiant malgré les critiques

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top