Close

Culture: les oiseaux à l’honneur à l’exposition «Volatile» à Dakar

Publié le :

                C’est la reprise progressive des activités culturelles au Sénégal, après une fermeture totale liée à la pandémie de coronavirus. A Dakar, les galeries d’art accueillent un public limité et masqué, mais une nouvelle exposition est notamment à découvrir à la galerie le Manège, de l’Institut Français: « Volatile ».
            </p><div readability="68.81161007667">

                                    <p><em>Avec notre correspondante à Dakar,</em> <strong>Charlotte Idrac</strong>  

La bande son signée donne une idée de l’ambiance à la galerie le Manège : des migrateurs volants, en fil de fer et métal recyclé, créés par le Mauritanien Oumar Ball, semblent dialoguer avec les oiseaux peints par le Sénégalais Ousmane Niang. Les volatiles sont ici symboles de liberté. Oumar Ball les a longtemps observés, enfant, dans la vallée du fleuve Sénégal. « Cette liberté que je ne pouvais pas avoir à cause de tous ces gens qui me disaient : ‘’non, tu ne peux pas faire ça’. Tu ne peux pas aller là’’. Ces plumes qui sont par terre, ce sont les plumes qu’on essaye de m’enlever ».

Les oiseaux d’Ousmane Niang, eux, prennent forme humaine. Pour lui, les plumes sont comme des poids, des mauvaises pensées. L’un des artistes met les plumes à la machine à laver, l’autre s’en débarrasse devant un ventilateur. Le peintre utilise une technique pointilliste bien à lui, avec des points dans les points.

Réunir les deux artistes était comme une évidence pour Olivia Marsaud, directrice de la galerie le Manège. « Moi, j’appelle ça la conférence des oiseaux. C’est toujours celui qui nous permet d’aller voir plus haut. Et puis aujourd’hui dans les rues de Dakar, avec les vendeurs d’oiseaux, on fait des vœux et on fait partir son vœu avec l’oiseau. C’est beau. On est toujours dans cette idée de poésie, de liberté et d’envol. »

Une exposition jusqu’au 31 octobre à visiter casque aux oreilles, avec une sélection musicale liée à la thématique des oiseaux.

            </div>

RFI

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top