Close

Dans une tribune, Serena Williams dénonce les difficultés des femmes noires entrepreneurs

Connue pour ses innombrables titres, la championne de tennis américaine, Serena Williams est également une femme qui s’intéresse de très près au monde de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, celle-ci qui investit dans de jeune startups, a avoué ressentir les barrières rencontrées par d’autres femmes entrepreneurs, de couleur. Selon elle, celles-ci sont très nombreuses et empêchent de nombreux talents de s’exprimer, que ce soit dans l’investissement ou la création.

À ses yeux, les femmes noires débutent leur carrière et leur recherche de fonds, avec un désavantage. Celles-ci font face à de nombreux challenges, notamment à cause des mauvaises conceptions liées à leur couleur de peau mais également leur genre. Pour beaucoup d’investisseur, une femme n’a pas les épaules pour mener à bien son projet. Pour eux, ces investissements représentent un réel risque de perdre de l’argent. En effet, certains affirment qu’une entreprise fondée et dirigée par une femme a plus de chances de s’écrouler.

Serena Williams dénonce les barrières imposées aux femmes de couleur

Lorsqu’un homme est en charge, les investisseurs eux, sont plus optimistes. En effet, cela leur permet d’envisager une rentrée d’argent et des retours d’investissements plus importants et surtout, très rapides. Mais la couleur de peau joue également un rôle. Pour certains investisseurs, une personne noire aura plus de mal et doit donc prouver sa valeur avec beaucoup plus d’efforts et d’investissement qu’une personne blanche. Des questions plus précises, plus poussées peuvent ainsi leur être posées.

Le nouveau combat de la championne de tennis

Pour une femme de couleur, obtenir un financement est d’ailleurs très compliqué. De manière générale, une femme doit se tourner vers ses proches afin d’obtenir un premier chèque, preuve d’une certaine « stabilité ». Malheureusement, chez les personnes de couleur, la moyenne de revenu d’un ménage est de 17.150 dollars en 2016, contre près de dix fois plus chez un famille blanche, rendant, là encore, les débuts difficiles. Un parcours du combattant que Serena Williams a donc décidé de pointer du doigt et de combattre.

Laisser un commentaire

0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :
scroll to top